21 mars 2012

Indigne

Je me disais qu’il fallait que je reste digne, dans cette affaire. C’est vraiment trop ignoble. Des enfants ont été abattus à bout portant. Des braves gens ont été tués à cause de leur origine ou de leur religion. « Mon candidat » a mis sa campagne en retrait. Il me fallait rester digne. Lisant les blogs, ce matin, on m’expliquait que c’était mal de faire de la récupération politique. Comme si tous les candidats ne faisaient pas de la récupération ; ils n’ont presque pas le choix. Comme si tous les médias n’avaient pas besoin de faire un usage commercial de cette tragédie.

Il me fallait rester digne.

Mais j’ai craqué.

A la radio, ce matin, nous avions quasiment un Ministre de l’Intérieur qui commentait en direct une intervention des forces de l’ordre ; des dizaines d’agents qui tentent depuis 3 heures du matin d’arrêter un fou présumé meurtrier ; un suspect déjà coupable. A l’heure où je vous parle, ça fait 5h30 que le connard est cerné.

A la radio, ce matin, nous avions des journalistes qui interrogeaient des gens au courant de rien. Le néant absolu. A ce propos, je voudrais signaler à nos médias que j’ai pris une fois la Nationale 20, je suis donc tout à fait habilité pour parler d’un sujet que je ne connais pas mais dont les faits se passent dans le Sud Ouest.

C’est devenu indigne.

Je peux craquer. Mon (rare) confrère Peuples a craqué, hier soir. Je recopie sa colère (oui, je recopie une colère, je suis comme ça…) : « Je n’ai pas l’âme d’un juge, mais plutôt celle d’un avocat de la foultitudes de pot de terre existants, et c’est bien pour cette raison qu’il m'est facile aujourd’hui de pointer mon doigt, celui-là même adressant le « problème Sarkozy » depuis 2007. Et d'autant plus facilement, qu'en tant que blogueur je suis complètement libre à ce jour. Vincent Peillon n’a t’il pas dit au sujet de ce quinquennat : « nous vivons une période d’abaissement national », c’est sans doute le recul de l’historien qui prévalait lorsqu’il a prononcé cette formule et certainement pas la posture de l’opposant.
  • Tout d’abord, j’accuse le candidat sortant d’avoir instrumentalisé de façon cynique les thèses d’extrême-droite, depuis 2007, à des fins purement électoralistes.
  • J’accuse également, tout comme la justice Française, Brice Hortefeux, mais aussi Eric Besson et Claude guéant d’avoir sciemment diffusés et alimentés les idées extrémistes dans la population, grâce aux moyens et à la prédominence de l’état dans la société, pendant une période économique difficile propice à l’avènement de celles-ci.
  • J’accuse le manque de démocratie endémique au sein de l’UMP (pas de processus de type primaires au PS), l’un des deux plus grands partis politiques Français. Celui-ci aurait dû être irréprochable sur ce sujet. Ce déficit démocratique a provoqué cette surenchère droitière parlementaire permanente sans qu’aucuns contre-pouvoir interne n’aient pu l’enrayer.
  • J’accuse les médias TF1 et M6, et ce n’est pas un hasard si le tueur de Toulouse possédait une caméra sur son torse filmant ses méfaits, de contribuer encore et toujours à l’asservissement de nos esprit grâce aux émissions de télé-réalités lessivières. Toulouse n’est elle pas l’émission de Télé-réalité ultime ? Et pour pousser l’horreur et le buzz encore plus loin, l’une d’entre elle pourrait diffuser les supposées images de cette caméra.
  • J’accuse également les Français, ceux ayant voté pour ce candidat en 2007, de négligence.
  • J’accuse la presse de n’avoir jamais été assez incisive vis-à-vis de l’hôte de l’Elysée et de n’avoir jamais réussit à mettre ses péchés de connivence historiques de côté.

Parmi les images, films et reportages divers de la semaine écoulée, il me revient ce soir une formule du siècle dernier. Une formule à Papa aurait probablement dit Mélenchon, ou plutôt une formule à Tonton:"Je crois aux forces de l'esprit" - Même aujourd'hui, et surtout aujourd'hui ! »

Dans l’histoire de la République, nous avions eu Ouvéa, nous avions eu la libération des otages du Liban, faisons en sorte de ne pas avoir une nouvelle page des manuels à écrire. Faisons en sorte que la République ne soit pas indigne.

L’affaire est tragique. Des gens sont morts, des enfants ont été tués. Ca n’est qu’un fait divers. Une histoire de sérial killer taré, un extrémiste, un islamiste, un fou.

Il est 8h45. Je refuse de charger Twitter pour savoir si l’enculé a été abattu ou arrêté. Je regarderai le Parisien, demain.

Bonne journée.

47 commentaires:

  1. Si la dignité consiste à commenter tout et à tout bout de champs, en y incluant une interprétation à géométrie politique variable (que généralement on s'arrange pour diriger dans notre sens), c'est nous qui finissons par être indignes, parce que complètement à côté de nos pompes.

    L'important, avant tout, est que cette enflure ait été choppé, déjà, il me semble (où en cours).
    Bonne journée.
    Ps : ça me fait un peu penser à Khaled Kelkal, sauf qu'à l'époque, c'était quelques mois après les élections.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. C'est l'important. Pour le reste, bof...

      Supprimer
  2. Après Montauban, la tuerie de l'école était-elle évitable?

    RépondreSupprimer
  3. Que voilà une belle "saine colère", dégainée de bon matin!
    Mais je trouve les accusations de "peuples" *parfois* disproportionnées (que vient faire la démocratie interne à l'UMP dans cette histoire ?).
    Mais j'hadhère, globalement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben ça marche. Je recommence donc pour la troisième fois.

      La démocratie interne ? Un seul homme décidant tout, y compris des investitures, il n'y a plus de contre pouvoir.

      Supprimer
  4. Dénoncer la récupération en ces termes, c'est déjà une belle opération de récupération. J'attendais d'un blogueur "autre chose" qu'un discours de "campagne". Dommage.
    Je vais donc, de ce pas, désactiver l'alerte de ce blog et laisser la place à des blogueurs un peu plus lucides.
    Merci et au revoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux aussi aller te faire foutre et garder les yeux fermés d'autant que je ne dénonce rien, au contraire, je dis qu'ils n'ont pas le choix.

      Supprimer
  5. Je pourrais faire un billet à chaud sur tout cela mais non, laissons cela se calmer.
    Entre ce que j'écrivais hier sur la récupération et les dangers de l'utilisation de certains mots et ce que j'écrivais il y a quelques mois sur l'islamophobie ambiante et ses risques (avec une citation de Forsane Alliza, déjà .... : http://icezine.wordpress.com/2011/12/09/medias-et-islamophobie/ ), il y a déjà de quoi faire pour ne pas en rajouter plus.
    Mais dans quelques jours....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un blogueur doit réagir à chaud. Dans trois jours, on ne parlera plus de cette histoire.

      Supprimer
    2. Vous plaisantez, j'espère ?

      Supprimer
    3. Presque. Mais l'actualité va à une telle vitesse qu'on nous trouvera d'autres sujets de discussion.

      Supprimer
  6. Dommage que ce billet détruise l'excellent d'hier, vraiment dommage mais chasser le naturel, il revient au galop.

    Il me semble que du temps de Mitterrand, l'omniprésence d'1 seul homme ne dérangeait pas le PS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu savais combien ton opinion m'intéresse.

      Supprimer
    2. Remarque pertinente de grandpas. Personne ne disais rien de notre "Tonton" national – et que nous savons tous que si il avait eu la possiblitée de prendre le pouvoir en étant a droite, il l'aurait fait... mais sachons que d'une facon générale, les journalistes sont plutot de gauche et donc...

      Supprimer
  7. Ecoeurée, triste etc...j'ai lâché les réseaux sociaux depuis deux jours totalement dégoûtée. Les "amis" , en réalité sont très peu nombreux et on les connaît souvent en vrai (quelques uns, certes, par twitter ou facebook). Même chose dans la réalité, sidérée hier par l'indifférence de connaissances qui s'étonnaient de me voir accablée. "Ah, ça". Seule différence avec le contenu de ce billet, c'est plus un attentat pour moi qu'un fait-divers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas quelle est la limite à l'appellation fait divers et quelle est la bonne définition de attentat. Mais je n'apporte pas tellement d'interet aux mots. Seul l'usage importe.

      Supprimer
  8. Je sais que mon opinion tu la roules en cône et tu me l' enfonce profond mais quand on joue au père la MORALE, on balaye devant sa porte et là mon petit gros, il y a un paquet de merde devant celle de Hollande car quand on obtient le soutien d'un homme qui dit ceci:

    " La politique d’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec la politique d’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une politique relativement inoffensive, si l’on fait abstraction d’éléments d’exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’œuvres d’art."; un certain Stéphane Hessel avec qui un certain François Hollande aime bien se montrer en photo voir de son soutien.

    http://www.dailymotion.com/video/xlw1ls_stephane-hessel-tous-derriere-hollande_news

    On s'étonne ensuite des revendications du tueur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf. Je n'ai jamais pu blairer le vieux.

      Supprimer
    2. Grandpas,

      Vous êtes grave, parfois. Tous les candidats ont des soutiens bizarroïdes. Un soutien partage peut-être la majorité des prises de position d'un candidat mais l'inverse ne peut être vrai, il ne faut pas inverser les rôles. Sarkozy aime aussi se servir du soutien de B. Tapie (et la gauche avant lui), qui fut un destructeur sans scrupules d'emplois, un petit spéculateur sur le dos d'entreprises malades. De là à en déduire que Sarkozy et la droite qu'il représente ne rêvent que de profits, de délocalisations, il y a un pas que personne ne franchit. Votre remarque est absurde. Et on pourrait trouver sans doute d'autres soutiens problématiques.

      Supprimer
    3. Lamais se tomber cet imbécile, il a des crises.

      Supprimer
  9. Merci Nicolas pour ce billet.
    Tu résumes bien ce que je pense et et ressens.
    J'oscille entre dégoût, colère et sidération.

    RépondreSupprimer
  10. Putain, je viens jeter un oeil à un billet dont le titre le paraît adapté à la situation et ça se fritte de partout. C'est quand même incroyable, tu récupère, l'autre récupère, l'autre accuse l'autre de récupérer.
    Vous dégainez avant même que les politicards le fassent! Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais essayer de récupérer un peu.

      Supprimer
    2. Je reprends mon souffle, je n'ai plus l'habitude...
      Je vois ci-dessous que l'anonyme est de base est toujours aussi superbe.

      Supprimer
    3. Oui hein ! Mon billet est cité par l'article en une de l'Express. Les visiteurs et anonymes débarquent.

      Supprimer
  11. Jegoun Pauvre type!

    RépondreSupprimer
  12. il y aura d'autres mohammed cerah, il ne faut pas se leurrer !

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,

    Juste pour dire que j'ai un peu de mal à saisir l'accusation contre tous les Français qui ont voté Sarkozy en 2007. Pourquoi c'est être négligent de voter pour un candidat ? La phrase me paraît plutôt insultante et cela tout à fait gratuitement. Le vote se respecte, quel qu'il soit.

    Bref, c'est tout à fait humain d'être indigné, mais il ne faut pas taper aveuglément tout le monde, tout de même...

    Sinon je rejoins votre avis, tout ça est un peu écoeurant, les "live" des journaux etc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce qu'on connaissait le personnage avant 2007. Il a été élu en disant les gens... Il ne fallait pas voter pour lui.

      Supprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  16. Vivant a l'étranger depuis un certain nombre d'année, et bien, je peux vous dire, que la France qu'elle soit dirigée par la gauche ou la droite, ce petit territoire aura toujours une résonance sociale. Bien que mon opinion n'intéresse peronne, je pense que DSK aurait été une excellente alternative a Sarkosy (dommage a cause de tout ses histoires). Hollande, Ah ce monsieur... Et bien il ne me fait pas rever. J'ai l'impression qu'il est la sans qu'il y soit.... Que la famille PS, elle est derriere lui malgres elle, sans conviction. Qu'il propose des chose qui n'ont aucun interet comme supprimer le mot "Race" de la constitution. Comme disait un certain monsieur, "lorsque l'ont n'a pas d'idées, on change les mots". Un chat est un chat point barre. Arretons de faire de la psychologie inutile... Par defaut je voterai Sarkosy parce-qu'il n'y a personne a gauche...

    Et puis, j'oubliais, ce serait bien que de temps en temps, les francais soient un peu plus positifs dans leur comportement. Ils ne sont jamais contents. Pourquoi? La vie est belle pour ceux qui le veuillent vraiment.

    So stop being a pessimistic nation!!!

    Bonne journee a tous...
    zeg

    RépondreSupprimer
  17. Mais vous êtes complètement à l'ouest mon pauvre ami !

    - Dès le départ, vous considérez les thèses du FN comme fallacieuses. Donc il ne s'agit que de votre point de vue. Il ne s'agit donc en rien d'un argument.

    - Vous faite preuve de malhonnête intellectuelle dans votre 2ème argument : la justice a condamnée une phrase d'Hortefeux, pas sa politique. Procédé méprisable. De plus, la politique suivie depuis 2007 avait été annoncée au cours de la campagne.
    Les Français ont voté Sarko en 2007, respectez leur choix.

    - 3ème argument est un fourre tout. Quel problème que le candidat ne soit élu au sein de primaire? De toute façon, il se présente après devant le peuple. Argument stupide donc.

    - 4. Les talibans filment eux aussi les décapitations de leurs prisonniers et je ne pense pas qu'ils reçoivent TF1 sur leur télé. Réfléchissez donc au lieu de baver votre haine.

    - 5. Parce que vivre d'amour et d'eau fraiche aurait changé quelque chose ? Emettre des regrets à postériori est complètement stupide. Il était le meilleur choix d'après les Français, que cela ne vous plaise pas ou non.

    6. Il faudrait plutôt accuser la presse de se jeter sur le FN depuis le début de cette histoire. Le final donne raison a certaines des thèses du FN; mais ça, la presse n'est pas prête de l'accepter...


    Posez-vous plutôt le rôle des associations antiracistes comme le CRAN, SOS-racisme... qui ont une responsabilité très grande dans cette histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas ton pauvre ami. J'ai dit que j'étais opposé à NS avant 2007 et la démocratie me permet de considérer que les Français avaient eu tort de voter pour lui.

      Supprimer
    2. Au moins je ne me permet pas de tutoyer les gens...
      Mais sinon merci de confirmer mes dires, votre analyse est seulement basée sur vos idées préconçues et non d'une réflexion argumentée.
      Bref, du vent...

      Supprimer
    3. Donc tous ceux qui ne sont pas d'accord avec toi n'ont pas d'argument.

      Supprimer
  18. C'est bien d'accuser, ou de condamner tout et n'importe quoi si ça vous soulage, mais faut arrêter les délires bobos. Déresponsabiliser les agresseurs, et mettre ça sur le dos de la société et des politiques est un peu facile.
    Commencer donc par condamner la raclure qui a commis ces crimes, et ceux qui l'y ont poussé !!! Ils ne sont sûrement pas dans le paysage politique français...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sais lire.. Et j'ai lu ce que tu écris du tordu. C'est la seule chose à retenir... Tout ce que tu as recopié en rouge (à part le point sur les médias, qui est exact), c'est du discours politique de gauche, c'est tout... Comme on te l'a écrit plus haut, le président actuel a été élu au suffrage universel, faut que tu fasses avec. Et même s'il est TRES loin d'être pafait, je n'ose imaginer ce qu'aurait été 5 ans avec Ségo... Si tu veux vraiment critiquer quelque chose dans le PAF qui pourrait être des encouragements pour le tordu en question, critique plutôt l'extrême-gauche et son caractère anti-israélien haineux et primaire !

      Supprimer
    2. Ceci est un blog politique de gauche.

      Supprimer
  19. Je ferme les commentaires. Que l'Express garde ses trolls.

    RépondreSupprimer