14 mars 2012

La folie Twitter

Ce soir, François Hollande tiendra un grand meeting à Marseille. Je suivrai le livetweet par ma copine @annnieday et les autres copains partout en France qui tweeteront de chez eux, du QG de campagne, le 59, ou de n’importe où, comme moi, du comptoir de la Comète !

Twitter est très à la mode dans cette campagne. Le Lab d’Europe 1 a, par exemple, actuellement en une (illustration), un billet expliquant que François Hollande occupe la première place !

Le patron de Twitter, Jack Dorsey était en France, aujourd’hui, et a rencontré certains candidats, dont François Hollande.

Nicolas Sarkozy va organiser un « Twitter meeting ». Le Président fera une série d’annonces en 140 caractères puis les followers pourront poser des questions en 140 caractères ; je ne sais pas s’il va répondre à tous… Je vais proposer aux copains de l’équipe web d’Hollande de nous interposer dans les discussions pour poser d’autres questions, faire des faux RT. Bordel, c’est nous qui sommes les plus forts dans Twitter !

Pendant les dernières interventions de Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal lui répondait en direct. Je retweetais tous ses propos qui passaient devant mon nez. En fait, je ne vois pas grand-chose. Je suis abonné à environ 800 comptes, ma « TL » défile à une vitesse incroyable… Mais j'aime bien ça. Pendant le meeting, dimanche, j'ai tweeté : "Les meetings UMP sont mal organisés, je passe tellement de temps à écrire des conneries, que je n'ai pas le temps de lire celles des autres.". Vous pouvez recompter, avec le "point", ça fait exactement 140 caractères.

Pourtant, le grand public ne semble pas du tout savoir ce qu'est Twitter. Mes collègues, par exemple, savent que je suis un "gros twittos" (@jegoun a 3400 abonnés, je crois) et me posent un tas de questions (ils savent, en plus, que je profite du quart d'heure que nous avons pour aller à la cantine, le nez dans mon iPhone vu que nous ne captons pas la 3G au bureau).

Du coup, ils sont persuadés que je ne fais que tweeter quand je regarde mon iPhone (ce que je ne fais pas pendant les heures de bureau, la désyntox a été salutaire !).

J'en suis arrivé à engueuler les collègues qui me font relire leurs mails pour les valider. Quand ils sont trop longs, je leur répond : "140 caractères, bordel !"

Jusqu'où ira-t-on ?


2 commentaires:

  1. Comment ce fait-ce que tu n'es pas la 3G au boulot?

    RépondreSupprimer
  2. C'était déjà le cas dans mon précédent job. Trop de béton.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.