12 mars 2012

Des promesses de Noël ?

Au lendemain du discours de Nicolas Sarkozy, il est temps de revenir sur son nouvel axe et sa charge contre l’Europe, qui serait responsable de tous les maux. Ses propos sont à mettre en perspective avec les actions de l’UMP et les projets menés par les instances Européennes.

Tout d’abord, au Parlement Européen a voté tous les textes favorisant l’ouverture des marchés alors que la gauche veut une dose de réciprocité.

Qu’a dit Nicolas Sarkozy ?

« Je veux prendre un engagement de la même portée s’agissant du libre-échange. L’Europe est ouverte. Elle commerce avec le monde entier. Elle récuse le protectionnisme. Elle croit à la concurrence loyale. Elle rejette la guerre commerciale. Mais il faut que le droit du travail, le droit de l’environnement, l’équité entre les monnaies ne soit pas systématiquement bafoué, soient mis à égalité avec le droit du commerce.

Une nouvelle fois, il s’agit d’un choix politique majeur. La technocratie ne peut plus être seule à décider. Les objectifs des négociations commerciales de l’Europe doivent être définis par les chefs d’Etat et de gouvernement. Et la Commission doit les appliquer et en rendre compte. » (seul le prononcé fait foi)

Sa stratégie est visiblement de taper sur la technocratie et la Commission.

Ne sait-il pas, pourtant, que la Commission travaille en fonction des demandes du Conseil, avec tous les « chefs d’état » Européens ?

Nicolas Sarkozy a également tapé sur Schengen… Ne sait-il pas que pas plus tard que le 8 mars, les Ministres de l’Intérieur ont approuvé les premiers principes d’une réforme de la gouvernance politique de Schengen ? Ah ! Non, il ne savait pas. Claude Guéant a séché la réunion. C’est à lire ici.

Ainsi, Nicolas Sarkozy n’a fait, hier, que des propositions qui vont à l’encontre de ce que votent les députés UMP ou qui concerne des réformes déjà en cours !



2 commentaires:

  1. Rho l'excuse de Guant qui ne vient que aux réunions de travail et pas à celles "de signature" qui semblent indigne à ce Monsieur !
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Arrrfff ! ... Sarko n'a rien proposé de neuf ! ...Les accords de Schengen et notamment la Convention Dublin II et les conséquences de la transposition de la Directive Retour ... plus la loi Besson de juin 2011, le tout sous la pression des flux migratoires à l'occasion des Printemps arabes, plus de l'hécatombe causée en Lybie pour faire fermer sa bouche à Khadafi qui devenait bavard ... tout ça fait un tel sac de noeuds juridiques ... d'autant qu'il y faut ajouter l'obsession de "faire des bâtons" ... de nos chers Ministres de l'Intérieur ... c'est à dire du faire du "chiffre" de réexpédition des étrangers à l'envoyeur ... qu'effectivement, il faudra bien remettre tout ça à plat !!! Le Conseil d'Etat a jugé qu'un étranger pouvait se prévaloir des dispositions claires d'une directive non transposée ... La Cour de Justice de l'UE qui juge de la bonne application des Traités a jugé que la France pouvait ne pas transposer comme il faut ...
    Un sac de noeuds, j'te dis ... Donc, Sarko qui est le Roi de l'instrumentalisation de tout ... a annoncé dimanche comme s'il sortait un lapin de son chapeau ... qu'il allait enfoncer encore une fois une porte ouverte ! ...
    Tiens, maintenant, je crois qu'on peut en rire ... à gorge déployée ! ... Sauf à se méfier des manipulateurs nés ...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.