23 mars 2012

François Hollande et la sécurité

François Hollande tenait un meeting à Aurillac, en commençant par aborder la problématique de la sécurité, après avoir longuement évoqué le drame de Toulouse (je ne reviendrai pas sur le sujet ce matin). Ce sont ses propositions qui m’intéressent. Ainsi, comme souvent, vous trouverez ci-dessous de larges extraits de ses propos.

« Voilà pourquoi je mettrai en œuvre une sécurité de proximité, assurée par la police de nos quartiers et la gendarmerie dans nos territoires ruraux. Je ne peux admettre que 12 000 postes de policiers et de gendarmes ont été supprimés depuis 5 ans. Je créerai des zones de sécurité prioritaire. »

« Nous aurons aussi à mettre en œuvre un suivi des plus jeunes délinquants, ceux qui peuvent justement dériver vers toutes les formes de violence et de radicalité. Il nous faudra donner davantage de moyens à ce qu’on appelle la protection judiciaire de la jeunesse, celle qui suit les délinquants, qui jeunes, sont trop souvent punis, tout en étant livrés à eux-mêmes. »

« Dois-je rappeler que 120 000 condamnations restent inappliquées ? Je doublerai le nombre de centres éducatifs fermés pour les mineurs condamnés par la justice, parce que leur place n’est pas en prison. Les moyens de la justice, eux aussi, seront renforcés parce qu’il nous faut une justice plus rapide et qui puisse suivre un certain nombre d’individus pour éviter la récidive. »

« Les collectivités locales seront associées à cette mission de sécurité. Je lutterai aussi contre les bandes, parce que dans certains quartiers, le trafic de drogues conduit à des trafics d’armes. Regardez le stock que le terroriste avait pu constituer. Et ces trafics d’armes font, nourrissent, également des actions terroristes. Aucun quartier ne sera livré à lui-même. Aucun territoire ne sera abandonné. Oui, la sécurité, ça fait partie aussi de nos engagements, surtout de nos engagements, puisque c’est la première des libertés. »

« Et que l’on ne vienne pas nous dire que la Gauche là-dessus aurait, je ne sais quelle indulgence, ou que la Droite aurait, je ne sais quelle compétence en matière de sécurité.
La République c’est la sécurité, mais la République c’est la laïcité. » (ce passage est passé plusieurs fois sur France Info, ce matin).

Ca me parait autre chose que les trois lois annoncées en urgence par Nicolas Sarkozy, après les dizaines qu'il a fait passer en 10 ans, toutes aussi inopérantes.

A part ça, il n’a rien contre les blogueurs politiques qui se lèvent trop tard et n’ont pas le temps de faire un vrai billet ?

6 commentaires:

  1. Mais non, tu sais bien, c'est encore la faute aux éducateurs qui en a trop partout, à vouloir comprendre le terroriste tout frais émoulu du berceau...

    RépondreSupprimer
  2. Les propositions de Sarkozy datent de 2005, il est President depuis depuis 2097 avec la majorité au Parlement et Sénat.
    Y avait ka.

    RépondreSupprimer
  3. Très bon biyé, Merci, même à retardement.

    RépondreSupprimer
  4. Il manque toutefois à François Hollande une mesure capable de faire chuter drastiquement la délinquance : la dissuasion personnelle. Plus de détails sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  5. bonjour il faut absolument, je dis bien au plus vite. parler de la recrudescence de l'insecurite pendant le quinquenat de Nicolas Sarkozy. Personne n'en parle à part Marine Le Pen

    RépondreSupprimer
  6. Des jeunes qui roulent en scooter sans casque, qui grillent les feux et qui vous insultent ou vous menacent dès que vous intervenez. Même la police, quand il y en a, ne les intercepte pas. On a trop peur de voir les banleues s'enflammer au moindre incident. Comment se fait il que c'est dans le 93 qu'il y a le plus de très grosses cylindrées alors que un grand nombre ne touche que des prestations sociales. idem pour les gens du voyage. de quoi vivent-ils? Comment font-ils pour acheter ces voitures et ces villas alors qu'ils ne travaillent pas?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.