20 mars 2012

Twitter rend-il fou ?

Zette a peur : « Ne pas sombrer dans la psychose ». Yann s’insurge des abrutis qui exigent le retour de la peine de mort. Romain déplore aussi des tweets, comme faisait Sarkofrance ce matin.

Romain m’a fait suivre un tweet où un type sous-entendait que les attentats étaient provoqués par la gauche pour récupérer cette horreur. Bembelly le diffuse dans son annexe. Je suis sûr que des twittos ont tenu des propos inverses, d’ailleurs.

Les gens deviennent fou.

Hier, une twittossette disait « l’âge des enfants n’arrête pas de changer ». J’ai répondu : « ben oui, ils vieillissent. » Un twittos qui passait par là a répondu : « Non, je n’ai pas envie de plaisanter, aujourd’hui, ceux-là ne vieilliront pas. »

Il pensait évidement aux mômes de Toulouse. Moi pas. Je pensais que la twittossette parlait des enfants d’une copine à elle, ou à ses neveux, …

Je n’en reviens toujours pas qu’un type puisse penser que j’aurais pu oser une telle « plaisanterie ». 

On devient fous…

19 commentaires:

  1. Les gens s'indignent plus qu'ils ne s'engagent

    RépondreSupprimer
  2. Romain a raison, on a besoin de plus d'engagement... mais l'engagement il est nécessaire au quotidien... et avant le drame.

    RépondreSupprimer
  3. Il faut continuer à vivre, à parler, politique ou autre, à raconter des conneries, et à ne pas rester planté devant cette horreur.

    Et puis cet espèce de rapport à l'autre, comme dans une foule qui se recueillerait, sorte de caméra observant QUI commémore le plus, où QUI montre le plus sa solidarité avec la famille.
    Du coup, tu n'oses plus rien dire, de peur que ce soit mal pris, mal compris (140 signes, c'est moyen pour argumenter, en plus du perpétuel croisement des tweets).
    C'est horrible, c'est évident, mais la vie continue, non ?

    RépondreSupprimer
  4. Excellent billet, triste aussi. Et très bonne réflexion de Romain.

    Pour Twitter, un tour ce matin m'a vite dégouté. Mais de tous les camps politiques... Est ce Twitter, et seulement Twitter, qui rend les fous et intolérants ?

    RépondreSupprimer
  5. Nécessaire d’unir nos fraternités pour faire échec aux passions mortifères et vivre une république laïque plus solidaire.

    RépondreSupprimer
  6. Oui, vu ma longue expérience de twitter, 5 jours, je peux dire que : les gens étaient déjà cons avant l'invention de ce truc. La seule chose qui change c'est que nous avons une preuve de leur existence...

    RépondreSupprimer
  7. ce sera donc le dernier gros fait d'hiver ( ! ) que les cons attendent pour tenter une analyse qu'ils croient originale.
    Henri Eugène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais ils sont cons : elle ne l'est pas.

      Supprimer
  8. Pourquoi est-ce que les gens qui sont partisans de la peine de mort seraient-ils obligatoirement des abrutis ? J'en connais qui font valoir des arguments plutôt solides et intelligemment étayés.

    (Je précise que je reste contre malgré tout. Ce qui, pour un nazi, fait un peu désordre.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les laisse penser que je suis aussi un abruti. On ne va pas refaire le débat mais les arguments ne sont pas intelligemment étayés, juste au ras des pâquerettes.

      Supprimer
  9. Je pense être ce twittos qui passait par là. Mais je n'y mettais aucun jugement, aucune critique.
    On ne peut pas penser tout le temps à l'horreur. La vie doit continuer. Il faut continuer à rire, à aimer,
    D'ailleurs, quoiqu'en disent les candidats, la campagne ne s'est pas arrêtée, elle continue sous une autre posture. Elle avait continué immédiatement avec la saisine du parquet antiterroriste de Paris et le passage au niveau écarlate de Vigipirate. Pure gesticulation pour montrer que le président fait quelque chose. Quels terroristes? Un procureur à Paris sera-t-il plus efficace qu'un procureur local? Pour assurer la sécurité des écoles, ne suffisait-il pas de positionner deux policiers devant les écoles confessionnelles? Sauf erreur de ma part, c'aurait du être le cas depuis 2005 car nous étions au niveau rouge? Ce qui semble-t-il n'est toujours pas fait. Ou tiens! les militaires du RGP? Je me suis égosillé sur Twitter sur ce sujet, mais mon audience est ridicule.
    Quant à la plaisanterie, Desproges disait qu'on pouvait rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Je pense que je peux rire de tout avec vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais je ne rigolais pas de ça !

      Supprimer
  10. Les gens sont naturellement plus ou moins cinglés, si tant est qu'il y ait une norme de la normalité normale en terme de santé de l'esprit. Twitter n'est qu'un gigantesque forum où tout ça s'exprime.
    :-)

    [Le plus banal se trouve dans les messages qui soulignent que ce type est un "monstre inhumain" alors que bien entendu, il n'est justement rien d'autre… :-|].

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Twitter empire le phénomène. Auparavant, les gens n'avaient pas vraiment d'espace où se lâcher.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.