10 mars 2012

Mon dimanche à Villepinte

 Le chef de la section locale de l’UMP, à Loudéac, avait bien fait les choses. Il nous avait réservé un car pour nous rendre à Saint-Brieuc pour prendre un TGV pour Paris. Ma mère qui est très organisée m’avait préparé mon sac à dos, la veille, avec un sandwich au jambon, une bouteille d’eau et ma tablette Acer pour que je puisse laïvetouiter le discours de Nicolas Sarkozy à Villepinte. Ca valait le coup de se lever à 5 heures pour cette grande journée à Paris avec les copains !

Nous allions enfin entendre la voix de la France pour les cinq années à suivre. Nous étions impatients d’entendre les nouvelles promesses qu’Il allait inventer, le Grand Homme et nous n’allions pas être déçus.

Le car n’était pas plein, mais presque. Les cinq premières rangées étaient complètes. Roger est arrivé à la bourre, comme d’habitude, mais à 75 ans, ce n’est pas toujours facile, il faut laver le dentier, remettre la prothèse et tout ça. Heureusement pour lui, il y avait des cabinets dans le car mais le chauffeur nous avait dit de ne pas faire caca pour ne pas les boucher.

Du coup, il me tardait de trouver les toilettes du TGV spécial affrété par l’UMP. Roger, lui, est allé faire caca dans la gare car il avait peur d’être en retard. Du coup, le train est parti sans lui. Il faut dire que les militants qui étaient montés à Brest et à Carhaix étaient pressés d’arriver de peur de louper le discours de Jean-Louis Borloo avant qui devait être suivi de celui de Marielle de Sarnez. On nous avait promis une surprise mais je ne vois pas ce qu’elle pourrait annoncer.

A Montparnasse, ça a été un peu la cohue mais tout était bien organisé. Des CRS nous guidaient et nous devions suivre les petits drapeaux UMP qu’ils avaient accroché au bout de leurs parapluies. J’avais fin alors j’ai mangé le sandwich au jambon dans le car de CRS prêté par l’état qui nous amenait à Villepinte.

Quelle organisation ! Cette foule ! Nous étions au moins 30000 ! C’était bien 70 000 qui était prévu mais des militants socialistes nous avaient fait une farce : ils avaient téléphoné massivement dans les permanences pour dire qu’ils venaient, du coup, il avait fallu qu’on refuse du monde. Je le sais bien, c’est moi que le chef avec chargé de présenter des excuses. Ils sont joueurs, les socialistes mais on n’était quand même beaucoup plus nombreux qu’eux au Bourget et on va les battre dans Twitter.

Jean-Louis Borloo n’avait pas pu venir. Du coup, ils ont fait chanter Mireille Mathieu pour passer le temps. C’était bien. Comme il n’y avait pas de musique, elle a chanté à Capella. Je ne savais pas que Villepinte s’appelait aussi Capella.

Marielle de Sarnez n’ayant pas pu venir, le discours qu’elle avait préparé a été lu par Christine Boutin. Elle a dit que François Bayrou appellerait à voter pour Nicolas Sarkozy si lui-même recueillait plus de 18% des voix. Je crois que je vais voter pour lui malgré toute l’admiration que j’ai pour Nicolas Sarkozy. Ensuite, Jean-François Copé a dit qu’il trouvait logique qu’il soit nommé Premier Ministre vu que c’est le chef du parti mais que si François Bayrou voulait être Premier Ministre, il lui laisserait la place.

Et ensuite, Il est arrivé sous les acclamations de la foule. Il est passé à deux mètres de moi mais je n’ai pas pu le voir car il était cerné par des policiers assurant sa protection ce qui est bien naturelle au cas où un fou furieux du Front de Gauche se soit glissé dans la foule pour l’assassiner.
Le micro était coincé, ils n’ont pas réussi à le régler à la taille de Nicolas Sarkozy après le discours de Jean-François Copé. Dans Twitter les socialistes du 59 rigolaient bien. Du coup, ils ont fait couper la wifi, c’était plus calme et nous avons du écouter le Grand Homme parler. Il était monté sur Hervé Morin qui s’était allongé par terre. Du coup, Il arrivait bien à la hauteur du micro.

Ensuite, il a fait un déluge de promesses, j’ai réussi à les compter : 110. Je n’en ai mémorisées que certaines mais les autres seront inscrites en boucle pendant un mois en bas des écrans de télévisions sur les chaînes publiques et celles qui appartiennent aux amis des chefs du Parti.

Le Chef a commencé par rendre un grand hommage aux harkis qui ont été virés de leur pays. Le chef a promis de faire l’Union de la Méditerranée avec la France et l’Algérie dont il assurerait la présidence et les Harkis pourraient rentrer chez eux. Il a aussi dit qu’il ferait creuser un tunnel entre Marseille et Alger, ce qui est une très bonne idée puisque ça réunira nos territoires. Il y aura une sortie pour la Corse. Pour le financer, un grand emprunt sera souscrit. Angela a promis de nous prêter des sous. Ca va créer plein d’emplois utiles contrairement aux socialistes qui veulent embaucher des fainéants : 60 000, vous vous rendez compte.

Le Chef a ensuite rendu hommage aux Territoires d’Outre Mer. Comme il ne savait pas trop quoi faire de la Guyane, il a promis de nommer Madame Taubira Ministre de l’Outre Mer. Je suis content. J’aime bien les gouvernements d’ouverture, comme en 2007 quand on a vu enfin des vrais socialistes comme Kouchner ou Besson travailler avec nous pour le bien de la nation.

Il a promis qu’il construirait un pont entre la Martinique et la Guadeloupe et un autre pont entre ces deux îles et l’Amérique pour favoriser le commerce. La construction des ponts va générer plein d’emplois, ce qui est bien pour les DOM-TOM parce qu’ils ont beaucoup de chômage là-bas. Le marché de la construction sera confié à Bouygues et l’état s’engagera à verser un loyer pendant 100 ans. Ainsi, il n’y a aura aucun problème de financement, il est ingénieux le Chef, ce n’est pas comme les socialistes qui veulent augmenter les impôts des plus riches alors que ça va leur faire quitter le pays.

A propos de Mayotte, il a promis de rendre l’indépendance à cette île parce qu’il y a plein de femmes qui viennent accoucher là de plein de pays à côté pour que leurs enfants naissent sur le sol français et obtiennent de fait la nationalité alors qu’ils ne connaissent même pas notre belle langue et l’histoire de notre pays, notamment jusqu’au 19ème siècle, avant l’arrivée des socialistes, quand nous étions maîtres du monde.
Ensuite, il est passé au projet pour la jeunesse et pour l’éducation. Il a promis de mettre fin aux statuts des fonctionnaires dans l’Education Nationale. D’ailleurs, il n’y aura plus d’Education Nationale sauf pour ce qui concerne l’établissement des programmes d’Histoire de France, d’Economie et de Morale. Les écoles auront une totale autonomie et leur gestion sera confiée aux collectivités territoriales. Pendant les trois premières années, le budget de l’Education Nationale sera transféré à ces collectivités, ce qui leur laissera le temps de se retourner. Le transfert de budget s’arrêtera fin 2015 et dans le budget 2016, il sera pour partie affecté au remboursement de la dette et pour partie à supprimer l’impôt indigne sur les sociétés et les charges patronales iniques.

Ainsi, le coût du travail va baisser, ce qui permettra de résoudre le chômage, de même que le retour aux 40 heures sans augmentation de salaire qui améliorera la productivité de notre industrie. J’ai beaucoup aimé quand Il a dit : « Je ne vois pas pourquoi les ouvriers gagnerait plus pour travailler plus alors qu’ils ont déjà de la chance que j’ai supprimé de mon programme l’interdiction des CDI et des CDD de plus de trois mois pour en pas embêter mes amis industriels qui auraient du se réorganiser complètement alors que ça aurait été une bonne mesure pour fluidifier le marché de l’emploi. »

Ensuite, il a parlé de la Défense avec un très beau programme pour affirmer la grandeur de la France. Il a promis l’unification des armées de tous les pays d’Europe sous la direction d’une cellule spéciale qui sera rattachée au Ministère de la Défense de la France pour simplifier le commandement car il a vraiment la culture du résultat, le Grand Homme. Il veut vraiment une Défense efficace. D’ailleurs, tous les pays d’Europe devront acheter des Rafale pour faire tourner notre industrie. Un grand emprunt européen sera fait pour financer la construction de 8 porte-avions nucléaires dans les chantiers navals les plus compétents, c'est-à-dire ceux de la France où les ouvriers sont réputés pour leur courage et leur savoir faire.

C’est à la fin du discours qu’il a révélé son slogan de campagne : « Ensemble, tout était bien possible, le changement ce n’est donc pas maintenant. » Je trouve ça superbe. Ca me rappelle bien quelque chose mais je ne sais pas quoi.

Comme le discours était plus long que prévu, François Fillon a appelé la SNCF qui a bloqué tous les TGV pour une heure afin de permettre aux militants de rentrer.

A Saint-Brieuc, Roger nous attendait sur le quai de la gare où il discutait avec le chauffeur du car. D’ailleurs, le car n’a pas voulu démarrer et il a fallu que le chauffeur répare lui-même puisque les garages sont fermés le dimanche. Ca va changer après le 6 mai puisque le Chef a dit qu’une permanence dans tous les commerces serait rendue obligatoire les dimanches. C’est  vraiment une idée très chouette, la preuve !

Du coup, je suis arrivé à une heure du matin à la maison. Maman a réchauffé un peu de soupe puisque j’avais faim, n’ayant mangé qu’un sandwich au jambon le matin et j’ai pu me coucher mais la nuit a été courte puisque j’avais cours à 8 heures.

C’était vraiment une très chouette journée. C’est dommage que je n’ai pas pu saluer Nadine Morano, toutefois.

43 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est le but (je vais me faire haïr par News Republic !

      Supprimer
  2. Rrrrrôôôô ... t'avais pas un sandwich de nutella pour l'après-midi ?
    Tiens, quand tu t'y mets, on est en plein dans l'histoire ! T'écris trop bien, tu m'as bien fait marrer !...

    RépondreSupprimer
  3. Ola, c'est excellent ça, bravo m'sieur !

    RépondreSupprimer
  4. Tu veux dire que Nadine ne soit pas venue te saluer , c'est un grand jour , Elle a de lourdes taches ^^ il faut donc l'absoudre d'avoir osé

    RépondreSupprimer
  5. on s'y croirait!
    on sent que la formation de boy scout s'est complètement révélée utile dans cette manif et aussi la déception de n'avoir pu rencontrer la Pucelle
    il faut absolument qu'on arrive à se voir

    le voisin qui signe "anonyme" en attendant mieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voisin, créez un compte Google ! Je ne suis pas toujours aimable avec les anonymes.

      Supprimer
  6. Tu veux dire qu'Hervé Morin, couché, remplacerait les talonnettes pendant 5 ans ? Je le vois parfaitement.
    Beau billet (mais où as-tu eu le programme de l'UMP, il est pas sorti ?)

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup le Tunnel sous la Méditerranée avec une sortie vers la Corse, comme projet, mais vous avec oublié quelque chose d'important tout de même: ce tunnel sera creusé par des entreprises encadrant des prisonniers condamnés à de longues peines, une fois qu'on aura privatisé une partie des prisons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais, je ne peux pas penser à tout, non plus !

      Supprimer
  8. Mais c'est pas trollable, ce billet : je risquerais d'en dire du bien, ce qui me ravalerais au niveau de vos autres commentateurs !

    (Bon, j'ai quand même réussi à me faire haïr un brin, l'honneur est sauf.)

    RépondreSupprimer
  9. Même ma conjugaison s'est mise au niveau des autres, vous avez vu ?

    RépondreSupprimer
  10. Top délire !
    Mille pintes de rire !
    Te connaissant tu préférerais de la bière !

    RépondreSupprimer
  11. On voit bien de tu n'es pas de droite, tu oublies la majuscule à Nation !
    :-)

    Pour faire un commentaire sérieux, on parle d'un budget de trois millions d'euros pour le meeting de Villepinte ! Je trouve que je n'avais pas tort de soulever l'histoire des coûts de tout ce bazar ! :-))

    RépondreSupprimer
  12. Bravo pour ce billet, depuis que j'ai découvert votre blog, je suis une inconditionnelle et je diffuse..

    RépondreSupprimer
  13. Les usagers sncf apprecieront que pour avoir un train à l'heure , c'est une histoire de fillon.
    Ah, oui du tres grand Nicolas, même Didier l' a re'connu ;)

    RépondreSupprimer
  14. Ah oui tu es habitué des meeting UMP.

    RépondreSupprimer
  15. Zut j'ai loupé (louperai) le train qui arrivait (arrivera) de Brest, c'est dommage, il y avait (aura) de l'ambiance...

    déjà que j'ai (j'avais, j'aurai) du mal avec les conjugaisons

    tu fait chier a écrire des comptes-rendus avant les événements aussi...

    bref bobiyé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Et va nous réparer le Jegounotron !

      Supprimer
    2. je peux pas, il faut que je réinvente le wikio :)

      Supprimer
  16. Bravo pour ce compte-rendu précis, fidèle et exhaustif de ce magnifique meeting. Moi je préfère cependant les sandwich rillettes ...!
    Et vivement mai ! qu'on s'éclate...

    RépondreSupprimer
  17. Oh la la ! Pour écrire ça si bien, toi, tu as été vieux dans ta jeunesse...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.