05 mars 2012

Quelles propositions pour l'emploi ?

Dans cette campagne électorale, on parle beaucoup des faits divers, comme de la difficulté de Marine Le Pen à obtenir des parrainages. Le sujet n’est pas sans importance vu qu’elle représente environ 15% des intentions de vote. Il n’empêche qu’on parle assez peu des propositions des candidats.

Je plaide d’ailleurs coupable. Que cela soit dans mon blog comme dans les billets que je propose au Lab, j’ai souvent plus tendance à m’occuper des petites phrases que du fonds…

Je signalais, l’autre jour, une nouvelle série du Télégramme « Questions d'internautes, réponses de militants » : des internautes se mettent d’accord pour choisir des thèmes à aborder avec des militants travaillant pour chaque candidat.

Aujourd’hui, ce sont les propositions pour l’emploi qui sont passées au crible.

A découvrir sur http://letelegramme.com


8 commentaires:

  1. Cela dit,
    quand on lit les propositions des uns et des autres, c'est pire.

    RépondreSupprimer
  2. @Dorham tu exagères quand même...

    RépondreSupprimer
  3. Gaël,

    Et bien, je t'assure que je ne trouve rien dans ce panel de propositions qui soit à la hauteur de l'enjeu. Quand je vois que le Modem propose de tout axer sur l'innovation, comme si une majorité de français allaient prochainement travailler dans la recherche sous-marine, que l'UMP parle de Formation Professionnelle en souhaitant surtout faire de l'apprentissage le nec plus ultra et que Hollande n'a guère que son contrat de génération, je me dis qu'on est - sur cette question - en panne d'idées et que l'on cherche un peu à nous faire avaler des couleuvres. Comment dire : ça manque d'ambition, comme si tous savaient déjà que l'emploi était une guerre perdue d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dorham,

      (désolé de mettre deux jours à répondre)

      Tu ne crois pas qu'elle est perdue d'avance sans refonte profonde de la société ?

      Supprimer
  4. Il n'a pas tort Dorham ce ne sont là que des mesurettes qui ne donnet du piment a l'emploi qu'a partir du moment ou la croissance est là.
    Pour résumer l'emploi c'est économique, le politique ne peut qu'accompagner socialement.
    Par contre supprimer les cotisations sociales sur les heures sup ne semble pas être une bonne mesure d'accompagnement c'est aussi ça la différence entre droite et gauche.
    Henri eugène

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.