05 mars 2012

Encore 7 semaines

J’ai compté : il reste sept semaines avant le premier tour de la Présidentielle. C’est court, c’est long, je ne sais plus. « Il n'y a pas une journée sans qu'un média ne place en avant le niveau de médiocrité de cette campagne électorale. » nous dit Yann.

Ce matin, encore, la presse titre sur les coulisses de cette campagne, avec cette histoire de « pacte international contre Hollande », à mourir de rire, d’ailleurs, en passant. Pas un mot sur les projets des candidats. Pas un mot sur le bilan. Je lis les retranscriptions des discours de « mon » candidat sur son site web et arrive ainsi à être informé de ses propositions, mais on en finit par ne pas du tout savoir ce que proposent les autres. J’imagine que le grand public n’est au courant de rien.

« C'est Nicolas Sarkozy qui va être élu » affirme Jean-François Copé. Il n’y a guère que lui qui y croit ou qui fait semblant pour motiver les troupes. Ou se motiver lui-même puisque, si Nicolas Sarkozy ne passe pas, M. Copé risque fort de se faire prendre le parti par François Fillon. On a les combats qu’on mérite.

Il n’y a plus que lui qui croit mais le danger est réel. Le grand n’importe quoi qui règne pourrait avoir comme conséquence de démotiver totalement les électeurs. Le 21 avril 2002 est plus proche qu’on ne le pense, non pas avec l’arrivée de Marine Le Pen au second tour mais avec une abstention de l’ordre de 30% (28,4 en 2002, contre 16,2 en 2007, 21,6 en 1995, 16,6 en 1988, 18,9 en 1981). Cette abstention serait a priori bénéfique pour Nicolas Sarkozy mais je ne suis pas Madame Soleil.

Nicolas Sarkozy va jouer son va-tout, cette semaine. Alors qu’il est reparti en baisse dans les sondages (François Hollande aurait une avance de 7,5 points au premier tour et 16 au second, mais l’institut de sondage en question semble toujours optimiste – vu de mon côté), il est obligé de frapper très fort. La semaine se terminera par un meeting en présence de 40000 personnes (nous dit-on) au cours duquel Nicolas Sarkozy détaillera son projet. Seules les propositions phares seront exposées dans la presse. Comme il a perdu la main, on peut s’attendre à tout. Ca passe ou ça casse.

A gauche, nos couteaux sont prêts. On va pouvoir taper sur les propositions, rappeler qu’il y a peu de chances qu’elles soient mises en œuvre, rappeler le niveau de démagogie de chaque promesse, … C’est de bonne guerre. On pourra comparer les projets et travailler.

Mais les six semaines qui vont suivre vont être très longues, finalement. La seule solution, pour Nicolas Sarkozy, pour être élu n’est surtout pas de déclencher un élan autour de ses propositions. Il n’est déjà plus crédible. La seule solution est de faire du bruit pour démotiver les électeurs tout en tapant sur François Hollande.

Voila la campagne à laquelle on va avoir droit, surtout au cours des deux prochaines semaines ; les règles du CSA sont ainsi faites que les médias audiovisuels devront consacrer autant de temps de parole aux différents candidats, à partir du 19 mars.

Peut-être qu’alors, on aura une vraie campagne avec des candidats, des projets, …

9 commentaires:

  1. ça va être long sept semaines...

    concernant l'abstention, peut-être sera t'elle dynamique ? :)

    RépondreSupprimer
  2. A mon avis cela va aller de plus en plus sale niveau UMP

    RépondreSupprimer
  3. « Il n’y a guère que lui qui y croit »

    Ah non, y a le camarade CSP aussi…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, oui, tiens, Didier, je l'avais oublié...

      Supprimer
  4. halal, ou pas , il faut abattre la bète

    RépondreSupprimer
  5. ça va être court, ça va être délicieux de voir ces êtres cyniques, arrogants et imbus se débattre désespérément face à leur indéfendable et abyssal bilan. C'est sans honte qu'ils agiteront tous les chiffons rouge, sensés animer une haine qu ils pensent nous voir partager avec eux. Mais comme le dit ma tante Ginger " Finally, the shit hits the fan" !!!

    RépondreSupprimer
  6. Le gros avantage avant es primaires P.S. contre Sarkozy, c'est qu'elles promettaient une alternance possible avec Aubry.

    Maintenant que le Corrèzien, bousilleur de 2 campagnes P.S. est choisit pour ne représenter que son C.V. tellement entaché de merdes (2002 / 2007 - Bauer - Valls - Besson - etc....) et servir un appétit si vorace qu'il aurait limé, à lui seul, les canines de 1000 Mitterrand , aucune alternative n'est plus offerte a la démocratie des INFOX et intoxicateurs démocratiques.

    Je chie Hollande autant que ses frère Sarkozy, Lepen, Melanchon et autre NéoCons masqués

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.