24 mars 2012

L'honneur du RAID

« Deux jours après l'assaut du Raid contre Mohamed Merah, qui a revendiqué sept victimes en quelques jours dans la région  toulousaine, Nicolas Sarkozy a affirmé samedi qu'il ne laisserait «personne remettre en cause l'honneur» des forces de l'ordre qui ont neutralisé le terroriste de 23 ans. » Je suis d’accord avec lui ! Ce n’est pas tous les jours et j’envisage de boire un coup à cette occasion.

Si le RAID n’a pas arrêté l’enculé plus rapidement et sans le faire ressembler à une passoire, c’est probablement parce qu’il était mal commandé et recevait les ordres directement depuis le pouvoir politique qui n’a aucune compétence pour gérer ce genre de truc. C’est un peu comme si on demandait aux forces de l’ordre de légiférer : chacun son boulot.

Ou à moi de juger si le GIGN n'aurait pas été plus apte.

19 commentaires:

  1. Mauvais président, changer président.

    RépondreSupprimer
  2. Tout est dit dans ta phrase de conclusion...
    @Humafred

    RépondreSupprimer
  3. Vous êtes définitivement ridicule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste pour l'expert Maque, qu'il suive Frederic Helbert sur Twitter.

      Supprimer
    2. Tu crois qu'il connaît twitter, ce vieux connard ?

      Supprimer
  4. Les historiographes ont du pain sur la planche ! ... Pour moi, l'exécutif qui s'en défend, qui hurle à l'instrumentalisation par les autres, a voulu sauter à pieds joints sur l'occasion ... Pour marquer les esprits, il fallait faire durer le plaisir, tenir le pays en haleine ...
    Tout passage à l'acte de cette importance, est un épisode psychotique. Point n'est besoin d'être grand clerc en psychiatrie légale pour le savoir.Un jeune homme dans cet état, c'est comme ton pitbull gentil d'habitude : si tu veux qu'il te morde, tu l'excites, puis tu le frappes ! ... Il fallait laisser son avocat aller lui parler.

    RépondreSupprimer
  5. Quand je lis la floppée de commentaires, sur les sites d'info, qui réclament le retour de la pêine de mort, je me dis : la "neutralisation" d'un criminel, de temps en temps, c'est comme une "peine de mort" informelle, qui va jouer le rôle de "soupape démagogique" envers la (nombreuse) population revancharde.

    RépondreSupprimer
  6. Il Vaut mieux rire d'une telle bêtise dans les propos, petite lâcheté entre socialistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi entre socialistes ?

      Supprimer
    2. Vous me posez la question Monsieur Jegou, regardez donc autour de vous.

      Je ne viendrais plus chez vous, vous ennuyez avec mes misérables commentaires pleins de fautes diverses.

      " Dit moi qui tu hantes, je te dirais qui tu es"

      Bien à vous.

      Supprimer
    3. Tu as oublié tes médocs ?

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.