02 avril 2013

Il reste l'affaire Médiapart : la chasse à l'homme

A lire ici.

(la belle affaire)

10 commentaires:

  1. Je suis assez d'accord avec cet article, du moins dans ses grandes lignes.

    RépondreSupprimer
  2. Sur la chasse à l'homme, il y aurait aussi beaucoup à dire sur leurs méthodes écœurantes lors de l'affaire Woerth (mais ça les blogs de droite en parleront, puisqu'à gauche ils donnaient des caresses aux chiens de chasse) et de l'affaire Laurent Blanc également

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur l'affaire Woerth, ils avaient beaucoup plus. Mais peu importe. C'est Cahuzac qui est tombé.

      Supprimer
  3. Oui donc si j'ai bien pigé ça serait pas loin d'être la faute de Médiapart, hein ?
    Faut arrêter les conneries. Le minimum de dignité serait de reconnaître qu'on s'est planté royalement, autant sur un média (qui fait son travail) que sur un homme.
    (Je me disais bien que le militantisme avait tendance à conduire à l'aveuglement, mais à ce point-là...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La faute à Médiapart ? Sûrement pas. Par contre, je dis dans mon dernier billet que je ne me suis pas planté. Cahuzac a menti. Pas moi.

      Média part n'a pris aucun risque et n'avait rien. Ils ont gagné un pari.

      Supprimer
  4. Le type aurait pris un ministre au pif, monté un machin bancale et paf! Il serait pile-poil tombé sur le seul ministre qui nous a pipoté, dingue.

    RépondreSupprimer
  5. Ben non. On lui a donné la cassette après une vague enquête suite à une dénonciation. Ensuite ils ont fait un pari.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaa :)

      Une fois cela dit, reste a savoir a quel point cette fraude etait mal cachée. Mais je ne pense pas que Hollande soit assez con pour l'avoir laissé ministre en etant au courant. (et pourtant je lui credite une bonne dose de connerie, mais a ce point ?)

      Supprimer
    2. Ensuite ils ont essayé de faire leur métier tu veux dire...

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.