11 avril 2013

Le rattachement de Nantes à la Bretagne : une idée obsolète ?

C'est à lire sur un de mes autres blogs.

23 commentaires:

  1. Il serait peut-être temps de quitter cette France pourrie :.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement personne ne te retiens surtout pas moi :p

      Supprimer
  2. Pour arrêter la polémique, il faut rattacher Nantes au Nord - Pas de Calais! Et pis c'est tout, lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec des ivrognes ? Tu n'y pense pas

      Supprimer
    2. C'est vrai que les Bretons, les Normands et les Angevins ne picolent pas, lol

      Supprimer
  3. Bon ... moi en bonne provençale "de souche", qui n'imagine rien au delà du Val d'Enfer, je croyais que Nantes était en Bretagne ! ... Mince alors !

    RépondreSupprimer
  4. Nantes est culturellement bretonne mais est rattachée administrativement à la région Pays de Loire. Je sais que beaucoup de Nantais aimeraient un rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne comme sous l’Ancien Régime, mais ce genre de « bretonnerie » m’agace un peu. A ce compte là, il existe plein de bizarreries où les frontières administratives n’épousent pas nécessairement les limites régionales originaires. C’est le cas par exemple de ma ville natale Nîmes qui est historiquement et culturellement provençale, mais qui est pourtant rattachée au Languedoc-Roussillon et qui depuis moins d’une centaine d’années maintenant vit désormais au rythme des « espagnolades » (corridas, courses taurines, flamencos, ferias, jobi joba lalalalalalala – eh oui je parle le Gipsy King - etc.). Cette situation administrative n’offusque (presque) personne là bas sauf quelques Félibres qui vivent dans la nostalgie de la Provence racontée par le nîmois Alphonse Daudet, dans le respect de la langue provençale, dans l’écoute des tambourinaïres et des fifres lors des manifestations folkloriques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont plus pénibles par chez nous !

      Supprimer
    2. Oui, ils sont cons (mais j'aime l'auvergnat Alan Stivell... né à Riom dans le Puy de Dôme).

      Et l'un de ses derniers titres ---> http://www.youtube.com/watch?v=lUhG8wyCPOA

      La culture régionale, ok. A condition qu'elle soit ouverte sur l'universel et sur l'autre.

      Supprimer
    3. J'ai écouté deux minutes. C'est chiant.

      Supprimer
  5. Si on demande aux Nantais ce qu'ils sont, moi qui ne suis par là que depuis peu, il paraît que la réponse est claire : ils sont Nantais.

    En revanche, dès le bourg d'Orvault juste au nord, on se sent dans un village breton. Astérix en moins. Rien à voir avec le sud-Loire, le pays de Retz (cher à Gilles de Rais).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui les Nantais sont Nantais. Pour les loudeaciens bretonnant ils sont bretons.

      Supprimer
    2. Je confirme, les habitants de Nantes se considèrent comme Nantais. C'est la première chose que les autochtones m'ont fermement exprimé lorsque je suis arrivé dans cette ville.

      Il y a à Nantes des gens d'origine bretonne, d'autres d'origine vendéenne et enfin beaucoup... d'un peu partout. Et ils ne veulent pas être classés comme bretons, même si historiquement ils le sont.

      Et en ce qui concerne le département de la Loire Atlantique, franchement, j'ai du mal à imaginer Machecoul ou Montaigu en Bretagne... Laissons les départements et les régions tels qu'ils sont. Leur découpage fait ressortir toutes les diversités culturelles, linguistiques ou religieuses, en opposition avec les anciens fiefs seigneuriaux et autres duchés unifiés.

      Ça n'empêche pas de se battre pour un Ouest fort, moderne, tourné vers l'Europe et l'Atlantique. Un grand arc qui se déploie de Bordeaux à Caen. Les petits villages bretons, c'est bien pour le pittoresque et le tourisme, mais ça ne fait pas vivre tout une région ;-)

      Supprimer
    3. Oui, François, la frontière de la Loire en est une !

      Bizarres, ces fleuves... A Nantes se jette dans l'estuaire la sèvre Nantaise, berceau des guerres de Vendée. Mais enfant, c'est la Sèvre Niortaise que je connaissais, en tant que maraîchin. Et c'est très clair, y compris dans les généalogies : des deux côtés d'un fleuve pourtant modeste, on ne se connaissait pas. Je suis né en fait sur la rive saintongeaise, avec des dialectes subtilement différents, et dans les faits une différence historique importante (avec des nuances locales) : le sud a subi les Dragonnades dès 1682, le nord s'est plus ou moins rallié à "la Vendée Militaire" de 1792, qui n'a rien à voir avec le département du même nom.

      Les fleuves et les chaînes de montagnes, mais paradoxalement surtout les fleuves, ont vraiment joué le rôle de frontières.

      Supprimer
  6. je suis une pure Bretonne (Côtes d'Armor depuis de nombreuses générations autant côté maternel que paternel....) et quand je suis arrivée en Loire-Atlantique, on m'a bien fait comprendre que je n'étais pas en Bretagne ICI La plupart des Nantais que je connais se disent Nantais et fiers de l'être .... Ce sont TOUS ceux qui se sentent "bâtards" qui s'identifient comme des Bretons alors qu'ils sont "ligériens" (ça fait moins CLASS !) N' allez pas me dire qu'Ancenis, St-Mars-la-Jaille, St Brévin, St Malo de Guersac, Bourgneuf en Retz.... ou Vallet....La Baule etc.... etc... se trouvent en Bretagne En + des Nantais qui sont fiers de l'être, il y a encore bien que les Briérons qui sont fiers de leur Brière et de ne surtout pas appartenir à la Bretagne (Allez dire aux habitants de la Lorraine ou de l' Alsace qu'ils sont Allemands..... !!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas d'accord avec toi, j'ai grandi à Saint-Nazaire, et je peux te dire qu'en Loire Atlantique beaucoup de personnes se sentent breton et j'en suis la première. Pourquoi ? Parce que j'ai du mal à comprendre pourquoi le régime de Vichy nous a arraché nos racines. Anne de Bretagne ne vivait-elle pas à Nantes ? Le 5ème trait noir sur le drapeau breton ne correspond t-il pas à la Loire Inférieur. Aujourd'hui j'habite en brière et je me sens tout aussi bretonne. Viens faire un tour au Croisic, à Guérande, à La Turballe, à Pornic, qui sont effectivement davantage typique.
      Et pour la comparaison avec l'Alsace Lorraine, ça n'a absolument rien à voir. Dommage que les pures "bretons" comme tu dis oublies eux même l'histoire de leur chère Bretagne.

      Supprimer
    2. St malo de guersac malo est in nom breton

      Supprimer
  7. Je suis né à Ancenis en Bretagne ne vous en déplaise.
    Sur le pont d'Ancenis il y a le gwen a du d'un côté et de l'autre le drapeau de l'Anjou.
    Les neuf bandes représentent les 5 pays gallos(bandes noires)pays rennais,nantais , dolois, malouin,penthièvre.les 4 pays bretonnants (bandes blanches)pays Léon, trégor,cornouaille,vannetais.
    Il faut bien des frontières je me sens autant breton qu'un Brest ois .Mes grands parents se sont installés de l'autre côté du pont d'Ancenis en 1925 ils étaient surnommésur les "bretons".
    Je suis du même sang et fier d'être breton.
    Pétain à séparé la Loire Atlantique de la Bretagne en 1941 toutes les réformes faites sous Vichy on été abolies sauf celle là.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.