11 avril 2013

L'intérêt des lecteurs

Vous, je ne sais pas, mais mes lecteurs ne sont plus intéressés par les sujets qui ne concernent pas directement l’affaire Cahuzac. Triste record, hier, pour mon blog : le plus faible nombre de visiteurs pour un jour de semaine depuis des années. Pourtant, je ne peux rien faire pour les rassurer et j'ai d'autres sujets à aborder : je n’ai aucune rumeur à démentir, aucune rumeur à faire courir, aucune annonce…

A propos de l'affaire, il y a deux solutions : soit elle finit par s'éteindre toute seule, la presse se lassant, soit un nouveau scandale éclate et c'est le bordel. Quel nouveau scandale ? Je n'en vois qu'un qui pourrait être gênant : que la presse ou la justice découvre des éléments tangibles montrant que Jérôme Cahuzac a été couvert. Concrètement, on voit des articles ou billets de blogs expliquant que tout Bercy est au courant depuis longtemps (du temps de Xavier Bertrand). Je n'y crois pas. Des éléments seraient déjà sortis.

Si cela arrivait, les conséquences seraient terribles. Je ne crois pas que François Hollande procéderait à une dissolution mais il serait probablement obligé de changer carrément de politique et donc de Gouvernement. C'est l'horreur mais je ne vois pas qui il pourrait désigner pour le job à part François Bayrou... Vous voyez qui au PS qui pourrait avoir assez d'autorité ?

Pourquoi Cécile Duflot, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg ont-ils lancé une charge contre l'austérité si ce n'est pour préparer une sortie dans le cadre d’une réorientation vers le centre de la politique ?

Sortons du cauchemar. Il ne va rien de passer. La vie continue, il faut s'occuper des autres sujets.

Globalement, les annonces de François Hollande, hier, semblent satisfaire une majorité des observateurs malgré quelques jérémiades de principe de l'opposition. Je continue d'ailleurs à penser que Jean-François Copé fait une erreur en chargeant le Gouvernement. Si un scandale éclate, l'UMP sera autant touchée que le PS. C'est bien toute la classe politique qui est touchée.

A titre personnel, j'estime que François Hollande a fait une petite erreur, hier. Une partie des mesures annoncée était dans le rapport Jospin sur la déontologie. Le Président aurait pu dire qu'il s'appuyait dessus et qu'il ne faisait que mettre en œuvre une partie des recommandations par anticipation suite à l'affaire Cahuzac. D'une part, ça aurait fait taire en partie ceux qui disent qu'il agit par précipitation. D'autre part, ça aurait montré la méthode de travail depuis le début du quinquennat. Ce qui n'aurait pas changé grand chose...

J'ai fait un billet sur le sujet, hier. Il a été lu par environ 60% du nombre moyen habituel de lecteurs. Ce n'est pas grave, je ne suis pas payé à l'audience et, en 7 ans de blogage, je suis blasé...

J'ai fait deux autres billets, hier. Ils concernaient Notre-Dame-des-Landes. Ils ont fait un bide. 40% de l'audience moyenne. C'est étrange : c'est un sujet qui marchait bien en 2012 et il est au centre d'un des sujets de préoccupation actuel : l'autorité de Jean-Marc Ayrault.

Il est aussi au centre d'un sujet qui me passionne : la décentralisation et la réforme territoriale. La décentralisation ? C'est évident : la province peut-elle avoir son propre aéroport ou les gens sont-ils obligés de passer par Paris ?

La réforme territoriale ? Un territoire s'organise pour avoir son propre aéroport, indépendamment de l'organisation administrative de la France et deux métropoles (trois avec Saint Nazaire), des collectivités territoriales, … se lient pour prétendre à se rang de "métropole européenne". Pour ma part, je pense que c'est une bonne chose et que c'est nécessaire au développement du Grand Ouest.

J'évoque souvent cette réforme territoriale, dans le blog. Les billets sont aussi peu lus. Avant-hier, j'ai fait un billet sur la constitution : peu lu. J'y disais d'ailleurs que ce texte devait se limiter à définir l'organisation de l'Etat et ne devait pas parler de son organisation territoriale.

Ainsi, ces trois sujets (NDDL, la Constitution et la réforme territoriale) me passionnent mais n'intéressent pas les foules. Dans l'absolu, ce n'est pas très grave.

C'est néanmoins préoccupant. Alors que la République tremble suite à un gigantesque scandale et que l'autorité des deux têtes de l'exécutif est remise en cause, les observateurs de la vie politique ne sont pas intéressés par des vrais changements que l'on pourrait mettre en œuvre.

Etrange.

26 commentaires:

  1. le lecteur moyen s'intéresse surtout à l'écume des jours et pas à ce qu'il y a sous la mousse
    soyons philosphe
    quand le sage montre la lune , l'imbécile regarde le doigt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lecteur moyen est censé être politisé.

      Supprimer
  2. cahuzac ca me fait rire, notre dame des landes ca me laisse completement indifferent.

    Ce qui me fait fretiller, c'est les trepidations des ministres qui disent qu'ils ont raclés jusqu'a l'os et qu'il y en a marre de l'austerité, alors qu'on n'a rien vu ni entendu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils font leur job de ministre : ils réclament des sous. Par ailleurs, ils ne sont pas censés être libéraux.

      Supprimer
  3. Et si Hollande et son gouvernement ne donnaient pas à ce sujet de moralisation plus d'importance qu'il n'en a ?
    Si Hollande nous avait parlé de sa politique hier (je sais qu'il l'a fait, mais tu as reconnu toi-même qu'il l'avait mal fait, en semblant rebondir sur l'actualité à la manière de l'ex et non sur le travail déjà accompli par son équipe), nous en parlerions aussi.
    Plus important, si nous avions l'impression qu'il y avait bien une ligne directrice, nous en parlerions.

    RépondreSupprimer
  4. Ben mes lecteurs ils s'en tapent de Cahuzac. Hier a été une grosse journée chez moi, mais nous n'avons sans doute pas les mêmes lecteurs et les vôtres doivent commencer à être sérieusement écoeurés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais... Enfin quand je dis mauvaise journée, c'est à l'échelle de mon blog...

      Supprimer
    2. Au passage, au sujet de NDDL, je suis contre l'aéroport pour des raisons parfaitement odieuses de confort personnel mais je n'ai pas encore trouver l'énergie d'y consacrer un billet. Ca viendra et je vous mettrais en lien et ça vous fera oublier toutes ces malheureuses histoires de gouvernement foireux.

      Supprimer
    3. Vive les raisons odieuses.

      Supprimer
  5. Je me pose une question : est-ce que la disparition annoncée de Google Reader et son remplacement par d'autres agrégateurs comme Feedly peut avoir un impact sur les statistiques de lecture ? Moi-même je visionne rarement les billets que je peux lire en intégralité sur Feedly (certains sites ne publient qu'un résumé), et je lis l'intégralité de ma blogroll. Du coup est-ce que c'est comptabilisé de la même façon ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si mais ce n'est pas mesurable. Par ailleurs, ce n'est pas la première fois que ça arrive : les gens sont centrés sur un sujet.

      Ce billet parle de blogs : il est déjà à 20% et devrait finir à 120 ou 150 !

      Supprimer
  6. "A titre personnel, j'estime que François Hollande a fait une petite erreur, hier. Une partie des mesures annoncée était dans le rapport Jospin sur la déontologie. Le Président aurait pu dire qu'il s'appuyait dessus et qu'il ne faisait que mettre en œuvre une partie des recommandations par anticipation suite à l'affaire Cahuzac." --> C'est très juste ce que tu dis, et c'est pas con du tout...

    Pour le remaniement, un retour vers son centre serait une bonne chose. Cela excluerait Aubry qui me parait, malheureusement, être la seule à pouvoir avoir un peu d'autorité. Je dis "malheureusement" car je considère que la voir Premier Ministre serait un signal catastrophique (mais je ne suis pas de gauche, c'est normal).
    En tous cas JM Ayrault me semble en effet disqualifié et décrédibilisé. Par contre, il parait aussi être le moins pire de la bande...

    Sachant que griller la cartouche Valls aujourd'hui, après 9 mois de mandat, c'est risqué...

    Sinon sur le reste c'est terrifiant. Je souriais ce matin quand, à la machine à café, j'écoutais d'une oreille distraite des collègues de boulot soupirer une sorte de "on a voté Hollande pour nous débarrasser de Sarkozy, maintenant il nous manque...".

    Il est intéressant ton billet en tous cas, il donne envie de discuter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.

      Non un recentrage de la politique n'est pas souhaitable (mais on peut ne pas être d'accord !). Aubry est grillée à cause de machin judiciaires tandis que Valls n'aurait d'autorité sur la gauche du parti.

      Supprimer
  7. je crois que concernant Montebourg, ce qu'il a dit au Monde n'est ni plus ni moins ce qu'il dit depuis des années et qui a été placé sous les projecteurs lors des primaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Il met donc fin à une période...

      Supprimer
  8. Notre-Dame-des-Landes, décentralisation: plus une question est techniquement complexe, moins elle attire de lecteurs: je crois que ceux-ci ne cherchent pas à se prendre la tête, sur un blog. (moi, j'ai fait un bide avec "Qu'est-ce que l'art?", question pourtant intéressante...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais je vais faire une autre théorie. On n'arrive plus à se concentrer pour étudier de longs billets. Par exemple, j'accule les billets en retard de lecture notamment chez vous, Bab et Elooooody.

      Supprimer
    2. Si tu avances, quand je t'accule...

      Plus sérieusement, sur les sujets techniques comme NDDL ou la décentralisation, la plupart des lecteurs se sentent facilement "pas concernés". C'est évident pour NDDL (si on n'est pas anti par idéologie, si on n'est pas du coin, on s'en fout). Ça l'est moins pour la décentralisation, mais en réalité les strates inférieures sont franchement moins connues. Et probablement volontairement absconses. Les responsabilités sont en plus diffuses entre les niveaux hiérarchiques...

      Bref, je n'y comprends rien, et je préfère encore lire Kafka ou regarder Brazil, qui ont un côté fictif rassurant.

      Supprimer
  9. La vérité c'est que NDD on s'en tape pas mal - c'est un putain d'aéroport dont on a déjà parlé beaucoup trop longtemps, qui n'intéresse que les provinciaux concernés et les hippies de chez EELV. En revanche l'affaire Cahuzac c'est potentiellement tellement gros, en fonction de qui a couvert quoi et des révélations à venir, que ça pourrait complètement paralyser l'exécutif et empêcher par là TOUTE réforme dans le futur.
    Tu écris simplement au mauvais moment sur les mauvais sujets, et ça donne l'impression que tu essayes de noyer le poisson : alors que ton parti traverse l'une des plus grosses crise morale de son histoire, tu oublies complètement de te demander 1) à quelle échelle il y a connivence entre les pouvoirs de l'argent et le PS 2) dans quelle mesure ça décrédibilise leur politique de rigueur.
    Un indice pour la deuxième question : totalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es fou ou con ? Ou les deux ? Je ne suis pas au PS et je parle largement plus de l'affaire Cahuzac que de NDDL...

      Supprimer
    2. Tu n'es pas au PS mais tu es blogueur de gouvernement et tu as milité pour Hollande depuis le début de la présidentielle, il faut assumer au bout d'un moment. Le fait que tu écrive sur Cahuzac ne change pas le fond de tes billets, qui est très confus : tu es le cul entre deux chaises, constamment en train d'essayer de leur trouver de bonnes excuses tout en reconnaissant qu'il y a un petit problème.
      Sinon dans ce billet (comme dans d'autres) tu te plains des audiences de tes billets sur NDD, donc je réponds là dessus.

      Supprimer
    3. avec les dérapages de boutin et de barjot, les anonymes de droite se sentent tout permis et en abusent

      Supprimer
    4. tiens le mistral a été exporté en Bretagne

      Supprimer
    5. Bob, ils sont un peu cons.

      Anonyme, ça veut dire quoi "blogueur de gouvernement" pour toi ? C'est juste pour savoir. Ce n'est pas le fond de mes billet qui est confus mais ton commentaire. Je crois même que tu es très con. Je vais donc résumer mon billet : il y a un grave problème et les gens sont très préoccupés donc quand j'évoque un autre sujet, ils ne s'y intéressent pas. Et tu viens m'expliquer ça en commentaire.

      Et dans un deuxième commentaire, tu changes de sujet de conversation en me reprochant de ne pas être clair dans mes billets au sujet de Cahuzac alors que je dis en tête de celui-ci que je n'ai rien de plus à dire...

      Vas chier. Ce qui veut dire que tes prochains commentaires seront foutus à la poubelle si je n'oublie pas.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.