23 avril 2013

Blog racoleur

Ouch ! Mon billet de ce matin à propos de la réforme territoriale fait un véritable bide. Que le sujet n'intéresse pas les gens m'importe peu, en tant que blogueur. J'aime le sujet, je le traite. Je ne suis pas payé au chiffre. Ce qui m'interpelle, ce sont les sujets qui les passionnent. Dès que je parle des blogs et des médias, le blog cartonne. Si je tenais à mon audience, je ferais un billet par semaine pour gueuler à propos de ça. D'ailleurs je le fais. Ce midi, Twitter se passionne pour la Rachida Dati. Je vais donc en parler aussi. Du chiffre !

Pourtant, la réforme territoriale est beaucoup importante que beaucoup de thèmes : elle va déterminer comment s'exerce la démocratie.

Ainsi, je regardais Twitter en déjeunant. L'affreux microcosme déblatère sur Rachida Dati qui se retire de la course pour les municipales à Paris. Pour ma part, je m'en fous totalement. Elle n'aurait pas gagné la primaire de l'UMP. Et si elle l'avait gagnée, elle n'aurait pas gagné l'élection.

Elle a donc un positionnement politique particulièrement intelligent.
1. Elle évite un ridicule à une primaire.
2. Si l'UMP perd, elle pourra dire : "je vous avais prévenus, c'est donc de la faute de l'autre".
3. Si l'UMP perd, elle pourra démontrer que c'est grâce à elle et avoir du poids dans la future majorité.
Je vois assez peu l'intérêt de se foutre de sa gueule, d'autant que la plupart des gens ne sont pas concernés par les élections à Paris.

Moi, je suis concerné. Je suis peut-être un des seuls banlieusards à le savoir à part tous les zouaves qui espèrent que Paris va rendre à nouveau les voies sur berge à la circulation autoroutière en cas de victoire de l'UMP. Déjà, je ne sais pas si Paris à vraiment son mot à dire tant il existe de schémas directeurs intermachins pour déterminer ce genre de truc.

Par contre, avec la réforme territoriale, Paris reviendra au centre du nouveau territoire occupé par ma commune : le nouveau "Paris Métropole" ou "Métropole de Paris". Par exemple, ce machin aura des compétences au niveau de la politique du logement et pourra donc attribuer des crédits pour en construire à deux pas de chez moi, faisant officiellement de ma commune un dortoir à Parisiens, ce qu'elle est déjà dans les faits. Donc les votes que feront les Parisiens auront directement une influence à long terme sur ma vie.

Je parle souvent de la Comète, mon bistro favori. Il est sur une avenue qui a été refaite et a une jolie place. Néanmoins, on ne sent pas vraiment une reprise de la clientèle aux heures où je suis là. Si des logements sociaux sont construits dans le quartier, on risque d’avoir une nouvelle clientèle. Si des logements plus « sélects » sont construits, les habitants iront probablement plus facilement sortir à Paris.

A 13 heures, mon billet de ce matin avait eu 110 visiteurs (dont, je suppose, 100 habitués, les 10 autres étant intéressés par le sujet, par exemple parce qu'ils ont parlé de ça avec moi hier). Mon premier billet d'hier a eu 1600 visites et le deuxième 800. Il traitait de ce que j'ai considère comme un non événement pour le grand public.

Il n'empêche qu'une blogueuse rebondit sur mon billet de ce matin. c'est Apo. C'est plus de blogueurs que pour mes billets d'hier. Le fonctionnement de la blogosphère est surréaliste. C’est évidemment le sujet de fond qui est supposé le plus faire rebondir les blogueurs.
Ainsi, on trouve plusieurs catégories de billets de blog, les billets de fond, les billets d’humeurs, les chroniques et les billets qui parlent des médias, des blogs et de Twitter.

Le constat est toujours le même. Ces derniers intéressent beaucoup plus ceux qui pratiquent la politique dans les réseaux sociaux. Pourtant, ce sont les mêmes qui critiquent en permanence les médias qui n’abordent jamais les bons sujets…

Etonnant, non ?

9 commentaires:

  1. Votre article sur le millefeuilles territorial est passionnant, mais seuls pourraient y répondre ceux qui connaissent la question aussi bien que vous: il est logique qu'ils ne soient pas nombreux.

    Quant à twitter: comment des messages limités à 140 caractères pourraient-ils débattre du fond d'une question complexe, quelle qu'elle soit, à part dire "Je suis pour" ou "Je suis contre", ce qui n'apporte pas grand chose?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Twitter ne joue qu'à la marge. En tant que vieux blogueur je constate que le problème a toujours été le même et vous le constaterez : les billets spécialisés ou de fond sont largement ceux qui font le moins de lecteurs.

      J'ai mis un titre racoleur à ce billet. Les Twittos seront frustrés et n'en débattront pas. Il aura quand même plus de lecteurs et de commentaires (je suppose) que l'autre. Les lecteurs ne viendront pas de Twitter mais d'ailleurs : les blogrolls...

      Supprimer
  2. T'aurais pu mettre la photo de Rachida pour coller à ton billet. la photo que tu as mis est racoleuse, mais ne colle pas avec le sujet : un véritable scoop aurait été l'abandon de Rachida pour devenir strip-teaseuse...

    RépondreSupprimer
  3. Juste une remarque, en 2 si l'UMP perd, en 3 si l'UMP perd, ils ne sont pas prêt de gagner dans cette histoire !

    RépondreSupprimer
  4. En 2 si l'UMP perd, en 3 si l'UMP perd, ils ne sont pas prêt de gagner à ce rythme là !

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai qu'un regret. La personne qui risque de remporter la timbale n'est certainement pas celle qu'il aurait fallu.

    Il ne s'agit pas d'étiquette politique. C'est plus insidieux. Donc, ceux qui le pouvez, votez NKM !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.