18 avril 2013

UMP du jour

Le Parisien consacre une page entière à la pression que mettent les antimariage pour tous sur les membres du gouvernement et François Hollande. Une partie de Paris a du être bouclée, hier, pour permettre au Président de faire un discours important. Les ministres sont agressés à chaque déplacement et reçoivent des mails d'insulte. Les commentateurs "anti" de mon blog font comme si de rien n'était. Et l'UMP cherche une position.

Il y a ceux qui continuent à accabler le gouvernement et encouragent les manifestants. Ils étaient l'objet de mon billet d'hier.

Et il y a ceux qui commencent à sentir le roussis. Ils se demandent quelle stratégie employer. Faut-il promettre d'annuler cette loi quand ils reviendront au pouvoir ou ne rien faire ?

Techniquement, je suppose que voter une nouvelle loi devrait être possible mais cela pourrait poser un tas de problèmes. Du coup, l'UMP ne le fera pas... C'est une chose de refuser d'accorder des droits à certains mais en retirer ensuite passerait difficilement...

Elle se retrouverait comme elle se retrouve avec les 35 heures : promettre éternellement de les supprimer sans pouvoir le faire, ne serait-ce que parce que c'est le seuil de déclenchement des heures supplémentaires.

Ils se comportent comme des bouffons à remettre en cause ce seuil à "chaque" discours ce qui fait qu'on a l'impression, probablement justifiée, qu'ils n'ont que ça au programme. Avec le mariage, ils ont peut-être trouvé un nouveau sujet. Un tous les 10 ans...

Certains cadres de l'UMP commencent à penser qu'il serait temps de tourner la page, ne serait-ce que pour des raisons bassement politiques.

S'ils avaient réfléchi avant...

26 commentaires:

  1. oui, mais en sont-ils capables ?

    RépondreSupprimer
  2. Ça commence à devenir très très lourd (pas "lourd" au sens pesant, mais "lourd" au sens relou...) vraiment

    RépondreSupprimer
  3. Une façon de tenter de justifier l'inutile ? Les grands (sic) partis sont devenus aussi creux et vains que les deux grands partis US.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Mais ils sont incontournables.

      Supprimer
  4. On sent bien que vous rêvez d'une opposition de sans-couilles centristes incapable de remettre en cause quoi que ce soit. Permettez à d'autres de penser que celle qui est en train de se dessiner ne sera pas de votre goût.

    En admettant que vous ayez raison, à quoi bon une alternance ? Avec la gauche, on déclinera plus vite et si c'est ce que veulent les Français on aurait tort de les en priver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prenez du recul ! Vous n'arriverez pas à me faire passer à droite. On parle des conséquences sur l'avenir de l'UMP dans un pays de centre droit.

      Supprimer
    2. Je crains que votre vision d'un pays de centre-droit ne soit erronée. La place que prend de plus en plus une droite radicale entraîne l'ensemble vers plus de radicalité. Enfin, je peux me tromper. Attendons la suite...

      Supprimer
    3. 20 ou 25% ne fait pas une majorité.

      Supprimer
  5. Le problème de l'UMP, je crois, c'est qu'ils commencent à se rendre compte que ce mouvement de masse leur échappe assez largement et de plus en plus chaque jour. La tentation doit donc être grande de ne pas risquer les éclaboussures, ni dans un sens ni dans l'autre, et de laisser les socialistes se démerder avec cette grenade qu'ils ont eux-mêmes dégoupillée.

    Mais c'est un exercice délicat, et je doute qu'ils s'en sortent bien…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ça : ils devraient laisser la gauche prendre les baffes.

      Supprimer
    2. Didier Goux a en parti raison, ça comme à être un peu trop radical pour une majorité, je pense, des élus et militants UMP.

      Supprimer
  6. Bravo Cpoé , bravo André Vingt Trois

    Pas un jour, sans que les opposants anti-mariage gay se radicalisent un peu plus. Des opposants qui savent forcément que leur combat est d’arrière-garde et que le mariage pour tous entrera dans la République française, dans quelques jours, le plus légalement possible.



    Deux députés PS de Vendée viennent de faire les frais de l’extrémisme de ces opposants qui ont de plus en plus tendance à choisir la voie de l’illégalité et de la violence.



    Deux députés qui ont reçu des courriers de menaces de mort.



    "On me menace d’enlèvement et de me faire sauter aux explosifs" rapporte Sylviane Bulteau, député PS de Vendée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les opposants ne peuvent pas savoir que leur combat est d'arrière-garde, puisque c'est une chose que vous venez de décréter dans votre coin, sans rien qui puisse sérieusement l'étayer. Cela dit, j'imagine assez bien l'échange en tête du cortège de la prochaine manif :

      « Eh, Frigide, bad news : notre combat est d'arrière-garde… Bobcémoua vient de l'annoncer officiellement…

      – Ah ! par l'étron fumant de Lucifer, on est foutu ! Les gars, on replie les drapeaux, on démonte les prie-Dieu et on rentre, tant pis. »

      De plus, le mouvement anti-mariage guignol ne se radicalise pas : il grossit.

      Supprimer
    2. Bob, dire "bravo Coppé et Mgr André XXIII, ne serait-ce pas déresponsabiliser les opposants? Peut-être que leur colère est montée au fur et à mesure du projet, sans avoir eu besoin des élus pour réagir de la sorte. Ce sont eux qui ont cassé dans la rue, pas les élus.

      Supprimer
    3. Didier,

      Officiellement les progressistes, c'est nous...

      Jp,

      Ce n'est pas la question !

      Supprimer
  7. Où sont les idées de l'UMP pour 2017?
    -revenir sur le mariage pour tous
    -faire sauter le code du travail
    -amnistier les évasions fiscales
    etc...
    Je suis allée consulter les promesses de Copé pour 2017 pendant que je laissais ce commentaire: effectivement, il n'abroge pas le mariage pour tous mais je vais faire du coup un petit billet, tiens...je suis bonne sur les deux dernières idées. Ils ne s'arrangent pas!

    RépondreSupprimer
  8. La majorité des Français se fiche totalement du mariage homosexuel - y inclus les homosexuels - qui concernera très peu de monde. Des réformes sociétales bien plus clivantes (instauration du divorce, séparation des églises et de l' Etat, légalisation de l' IVG, abolition de la peine de mort) sont depuis longtemps entrées dans les mœurs.

    l y a toujours des résistances lors d'un changement de type anthropologique, comme celui-ci, est officialisé; ce que ne comprennent pas les adversaires du mariage homo, et aussi des nouveaux modes de filiation, c'est que ce changement s'est déjà opéré, et que cette loi ne fait qu'en prendre acte.

    Le mariage (qui a connu et connaît toujours différentes formes: polygamie, etc.), comme fondement social de la sexualité, n'a été qu'une part infime de l'histoire de l'humanité depuis l'apparition de l'homo sapiens, tardivement accepté -et de mauvaise grâce- par l' Eglise catholique elle-même, et toujours en grande partie théorique, aucune société n'ayant jamais limité la sexualité au seul mariage.

    L'enfantement lui-même, qui n'a jamais été limité nulle part au seul mariage (il y a toujours eu des bâtards) est, depuis longtemps, en France, majoritairement dissocié du mariage ( en 2012, 57 % des enfants sont nés de couples non mariés en France).

    La dissociation entre filiation biologique et filiation sociale est également bien entrée dans les mœurs depuis longtemps (familles recomposées après divorce, etc.)

    Une page de l'histoire de l'humanité, qui n'est ni plus "originelle" ni plus "naturelle" qu'une autre, se tourne partiellement (les mariages hétérosexuels resteront toujours très majoritaires, même s'ils concernent moins de couples qu'autrefois), ce n'est ni la première ni la dernière fois que ça arrive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfaitement. Ce n'est qu'une page...

      Supprimer
  9. En démocratie, la pluralité de partis est indispensable pour son fonctionnement, les échanges d'idées etc.
    Mais là, la droite anti mariage pour tous me fatigue et surtout elle me fait honte. Honte d'entendre en 2013 des propos homophobes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant il y en a de plus en plus.

      Supprimer
    2. vu et entendu au JT hier soir (radio trottoir des manifestants)

      c'est marrant , on vient s'éclater
      pov' bourges de Versailles , z'ont plus de consoles ?

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.