10 avril 2013

NDDL, le retour !

La "commission du dialogue" a rendu son rapport au sujet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Je vais le lire dans la journée et peut-être faire un billet plus détaillé. Le sujet m'avait passionné à la fin de l'an dernier et mon blog avait dépassé des records de commentaires de la part d’opposants au projet.

Ce que dit la presse du rapport Il conseille :
-         de ne pas conserver l'aéroport actuel qui sera vite saturé mais recommande de poursuivre les études pour "prouver" que l'aménagement n'est pas jouable même si Airbus continue à utiliser les pistes,
-         d'évaluer la pertinence de conserver les petits aéroports actuels,
-         de clarifier la desserte en transports en commun,
-         de compenser les espaces naturels et de réduire la surface des parkings.

Sans avoir lu le rapport, cet article m’amène quelques réflexions…

Tout d'abord, l'utilité de NDDL ne semble pas du tout remise en cause. Cette utilité était un des principaux arguments des opposants mais j'en étais arrivé à la conclusion qu'il était indispensable. Je peux donc continuer à "lutter". Ma lutte est évidemment de principe comme celle de la plupart des opposants au projet que j'ai croisés à l'époque. Il y a néanmoins un fait nouveau dans cette opposition : je connais un blogueur opposé à l'aéroport qui est effectivement concerné, Bab. Peut-être arrivera-t-il à me convaincre ?

Ce que je reprochais aux opposants de l'époque (fin 2012...) était que leur lutte était purement politique, une espèce de combat contre le pouvoir en place, au nom du peuple contre la République, ce que je condamne (à mon niveau, hein...). Ils bâtissaient des tonnes d’arguments à charge qui donnaient l’impression qu’ils voulaient masquer une opposition de principe à une décision « de la République ». Personne n'a le droit de prétendre représenter le peuple. Mon billet d'hier soir portait sur la Constitution : « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. ». Dans ce billet, j'évoquais celui de mon confrère du Cri du Peuple. Il m'a laissé un commentaire (pour me dire qu'il répondra à mon billet) dans lequel il explique que contrairement à beaucoup de camarades du FdG, il est fondamentalement communiste et à ce titre qu'il n'est pas spécialement attaché à la République. Il a une lecture révolutionnaire de la Constitution. J’attends avec impatience ses explications. Je ne sais pas si je suis attaché à la République mais je suis attaché à la démocratie… NDDL est voulu par des gens qui ont été élus et réélus par le peuple.

Trêve de divagations...

A propos des quatre points que je citais et mis en avant par la presse (20minutes, en l'occurrence) ?

L'aéroport actuel

C'était un de mes principaux arguments : aucun opposant n'a fait une étude sérieuse au sujet du coût de son réaménagement. J'ai posé plusieurs fois la question sans avoir la moindre réponse.

A propos des petits aéroports

Je pense également qu'il est judicieux d'envisager des fermetures. Je ne donnerai pas de noms pour ne pas fâcher.

Les transports en commun

Je pense également qu'il faut veiller à la mise en place d'une ligne de tram ou de train directe entre Nantes et l'Aeroport. Qu'on ne refasse pas l'erreur faire à Orly il y a 40 ou 50 ans... La nouvelle ligne doit être "prête" dès l'ouverture de l'aéroport.

La "restitution des surfaces"

S'il est possible de faire en sorte que l'aéroport occupe moins de surface, il faut le faire. Il n'empêche qu'au niveau de l'environnement, il n'occupe que la surface des pistes, de l'aérogare et des parkings. Les autres aires qu'il occupe seront des jachères. Certains arguments me paraissent donc foireux.

Cela étant, ne nous leurrons pas. La zone finira par se couvrir de commerces, d'hôtels, de bureaux, d'entrepôts,... Il me parait bien faux cul de dire qu’on va restituer des surfaces…

4 commentaires:

  1. Décidément... Nous avons beaucoup de points communs ;-)

    Je ne suis pas non plus contre ce projet. Ayant vécu un peu plus de 15 ans à Nantes (entre 1983 et 2000) j'ai pu constater l'évolution du trafic aérien au-dessus de cette ville. Et depuis, l'augmentation n'a fait que s'amplifier. C'est même l'aéroport français qui connaît la plus importante croissance d'utilisateurs depuis 10 ans. Donc oui, il faut faire quelque chose. Ça c'est le premier point.

    Et pourquoi un grand projet comme celui de NDDL ? Tout simplement parce qu'aujourd'hui les bretons et les ligériens prennent le train pour aller prendre l'avion à Paris. C'est d'ailleurs la préconisation des Verts... Dans un pays qui tente de ce décentraliser c'est totalement stupide. Donc oui à ce grand aéroport de l'Ouest de la France. Ça c'est le deuxième point.

    Enfin, dernier point, et non des moindres. En 20 ans de réflexions, d'explications, de débats, les citoyens de ce coin de France ont largement eu l'occasion de s'exprimer. Il faudrait étouffer cette démocratie de la base au profit de celle de l'élite pensante ? Non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends pas ta dernière phrase. Quel base ?

      Supprimer
    2. La base ? Celle qui a élu des conseillers et députés pour les représenter. Pour seul exemple, le Conseil Régional a voté en 2010 sa participation financière au projet: http://www.paysdelaloire.fr/no_cache/region-actu/actu-detaillee/n/notre-dame-des-landes-le-conseil-regional-vote-sa-participation-financiere/

      Donc on fait quoi ? On remplace tous les élus socialistes et communistes par une élite qui décidera pour eux ?

      Bon, je vois que tu a ouvert un nouvel article sur le sujet. Je vais aller le lire.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.