05 avril 2013

Heureux dénouement

Me revoilà. Je suis sorti de la maison de repos il y a une semaine, le 4 septembre 2013. Deux mois de repos complet après trois en prison suite à mon arrestation. Je vais vous raconter ça. Des nouvelles de ma santé, d'abord. Le toubib m'a dit : ça va mais surtout n'oubliez pas de bloguer quatre heures par jour et de rester au bistro deux ou trois heures. Ça va et ça me va. 

C'était un matin d'avril dernier. Je prenais le café à la Comète. Les policiers sont venus me chercher et m'ont amené directement au tribunal où le juge d'instruction m'a indiqué les motifs de ma mise en détention préventive. Je ne me rappelle plus les termes exacts mais, en gros, tous les blogueurs de gouvernement avec une chevelure épaisse étaient soupçonnés d'avoir été clients de la clinique de Jérôme Cahuzac et donc d'être complices. Je suppose que Sarkofrance et Romain Blachier ont été incarcérés aussi : leurs blogs sont vides depuis cette époque. David Burlot, par contre, n'a pas été suspecté et a pu continuer à bloguer. 

J'ai été libéré début juillet quand la pression de la rue a mis fin à cette agitation médiatique et à cette suspicion permanente. C'est à l'occasion de la guerre déclenchée par la Corée du Nord mi juin contre les USA. La Corée a balancé la bombe sur Los Angeles paralysant totalement le pays suite à un bug informatique dans leur système de gestion de l'arme nucléaire. François Hollande a pris alors la décision de bombarder la Corée, mettant fin à cette guerre qui n'aura duré que trois jours, faisant 60 millions de morts. 

Vous savez tout ça, bien sur, mais j'ai été mis à l'écart de pendant des mois et je commence à tout découvrir. Je vois  par exemple que pendant la dernière semaine de juin, l'ONU a nommé François Hollande roi du monde pour  6 mois afin d'assurer la stabilité. L'opinion publique française s'est immédiatement retournée. La presse a bien évidemment été obligée de suivre et c'est Edwy Plenel lui même qui a apporté les preuves de la totale innocence de Pierre Moscovici avec des enregistrements d'un système de télésurveillance d'un parking souterrain où la 3G ne passe pas. Mosco était en train de sauter la bonne à l'arrière de sa C5 de fonction au moment où les preuves précédentes disaient qu'il recevait un coup de téléphone du patron d'UBS qui lui détaillait les comptes de Cahuzac. 

Tout ça n'était donc qu'une sombre machination. 

J'avais été le premier à écrire sur mon blog que Moscovici ne pouvait pas être un copain de Cahuzac : s'il l'avait réellement été, il ne serait plus chauve. J'ajoutais d'ailleurs que si François Hollande avait fait d'énormes efforts avant de déclarer sa candidature en faisant en gros régime, il était resté assez dégarni, prouvant ainsi qu'il n'avait pas fait appel à un ami spécialiste en implants capillaires. 

Depuis ce matin, j'essaie de reconstituer cette période, entre mon incarcération et la guerre de Corée. Je me rappelle qu'avant que les policiers ne viennent me chercher, l'UMP cherchait à faire tomber Moscovici. Ils prétendaient qu'il avait protégé Cahuzac. 

Je vous passe toutes les abjections politiques que j'ai découvertes et m'intéresse aux faits vérifiés. 

Le 8 avril, Mediapart sortait un texto envoyé par le patron d'UBS à sa femme sourde mi décembre : "je suis à toi dans cinq minutes, chérie, j'appelle Mosco". On a su après qu'il avait un iPhone avec un correcteur orthographique un peu foireux. Il aurait voulu dire : "je suis à toi dans cinq minutes, chérie, j'm'épile le cul".

S'en sont suivis deux mois de bordel dans les médias. Vous pensez bien que le grand patron d'une telle banque ne pouvait pas avouer qu'il avait des problèmes capillicoles au cul ! Lui, il n'avait pas besoin de Cahu. Quant à Mosco, il ne se souvenait absolument pas de cet appel, avait oublié qu’il avait sauté la bonne, mais ne pouvait apporter absolument aucune preuve.

Même si cela a couté 60 millions de morts, les blogueurs de Gouvernement peuvent reprendre fièrement leur travail.

C’est ce matin que s’ouvre le procès de Nicolas Sarkozy. Les preuves sont, cette fois, irréfutables. Mme Bettencourt était tombé enceinte et l’échographie est formelle : le fœtus porte des lunettes de soleil.

30 commentaires:

  1. Dis donc! tu es en forme ce matin.. ça fait plaisir à lire..

    RépondreSupprimer
  2. Je sais pas vous, mais moi je sens comme une espèce de rage rentrée, là. Non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et non. L'idée originale vient de la rage : quand est-ce que ce bordel va finir ? Alors, j'ai eu l'idée d'inventer la suite comme si j'avais loupé 5 ou six mois. Il me fallait un prétexte. Et quand je l'ai trouvé, la rage avait disparu.

      Supprimer
  3. J'ai planqué mes cheveux dans une banque en Suisse.
    Andouille !

    RépondreSupprimer
  4. et ça t'évoque rien que le David est pu continuer à bloguer ?
    alors qu'on t'avais coffré en zonzon ?
    pas l'ombre d'un doute ?
    enfin #jdcjdr
    sinon excellent billet ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Il sera tondu à la Libération.

      Supprimer
    2. Y a plus rien à tondre sur son caillou :-)

      Supprimer
  5. Excellent billet !
    (Quelqu'un peut nous aider, là ? Avant qu'un allumé n'aille buter Hollande parce qu'il allait déclarer la guerre à la Corée ? (j'lai lu sur le Net, monsieur le Juge, chez le type qui m'a promis un tonneau de Kro pour la communion de la gamine si je marchais pour la campagne de Hollande sur mon blog !))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Il faudrait que je précise que c'est une fiction.

      Supprimer
  6. Vous avez raison : autant en rire, au point où nous en sommes.

    À propos, est-ce que je suis le seul à avoir noter la contradiction suivante : d'un côté, Hollande, Ayrault et les autres jurent leurs grands dieux qu'ils n'étaient au courant de rien (pour Cahuzac) ; de l'autre, on nous affirme que, maintenant que la brebis galeuse est éliminée, le gouvernement est redevenu propre. Mais comment peuvent-ils savoir que les autres sont "propres", puisqu'ils affirment qu'ils ignoraient tout pour Cahuzac ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Faut en rigoler. Oui c'est un peu contradictoire.

      Supprimer
  7. Bravo. Belle fiction, on s'y croirait.

    RépondreSupprimer
  8. Tout ceci, c'est de la faute de Kim Jong Un

    RépondreSupprimer
  9. Toute cette histoire est le signe que la Justice n'a pas fonctionné jusqu'ici. Ou du moins entièrement.
    Tant de gens ont été protégés... Hollande a encore parlé de "moralisation de la vie politique", j'avoue avoir du mal à le croire.

    RépondreSupprimer
  10. M'est avis que PPDA et Berlusconi ne sont pas très clairs dans cette affaire, capillairement parlant.

    RépondreSupprimer
  11. Une guerre nucléaire? Chauve qui peut!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous demande d'arrêter de stigmatiser les chauves de gouvernement

      Supprimer
    2. On s'en voudrait de les prendre à rebrousse-poil ! On les stigmatise vite fait, en passant, à la chauvette...

      Supprimer
  12. Pas la maison de repos, encore moins la taule, dont tu sembles être sorti là (et pas remis du tout). Non, c'est du secteur camisole des pathologies psychiatriques aggravées, dont tu viens de t'évader.
    Faut que tu donnes l'adresse de ton blog à la police, y a plein de gentils gens qui vont venir te ch...(te parler), hein, d'accord ?

    RépondreSupprimer
  13. Merci de ce billet que nous donnent accès à la 4eme dimension.
    Bravo pour la qualité, je me suis regalé.
    Je suis à la Brasserie des Êcoles à la Croix-Rousse.

    RépondreSupprimer
  14. aux infos : de retour de Tulle, le Président va réfléchir et consulter par téléphone. Jegoun, surtout, reste près du tien !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.