10 avril 2013

Moralisation : les mesures

Le président de la République a annoncé une série de mesures suite à l’affaire Cahuzac. Il annonce ainsi la création d’une Haute autorité de la transparence de la vie publique à laquelle les ministres, les parlementaires, les principaux responsables des exécutifs locaux ; les membres de autorités administratives, les collaborateurs des ministres, les titulaires d’emplois nommés par le Conseil des ministres et les principaux responsables des entrepris publiques devront remettre leurs déclarations de patrimoine et d’intérêts. Certainess seront rendus publiques.

Il y a aussi :  « Interdiction de cumuler un mandat de parlementaire avec l'exercice de certaines activités professionnelles, pour éviter les conflits d'intérêt. » C’est très bien. Je dirais même qu’on pourrait l’interdire toute activité professionnelle…

« Le droit à indemnité des anciens ministres sera supprimé. » Je ne vois pas bien l’intérêt. Enfin ! Ca va nous faire des économies.

« Lutte contre la grande délinquance économique et financière et les paradis fiscaux » J’espère qu’il y aura les moyens…

Ah ! Des moyens : « Renforcement des moyens de la justice, de la police et de l'administration fiscale pour lutter contre les fraudes fiscales « les plus complexes » et les réseaux de blanchiment : avec 50 enquêtes de police judiciaire, 50 magistrats et 50 agents des impôts supplémentaires. »

« Création d'un parquet sur les affaires de grande corruption et de grande fraude fiscale, avec une compétence nationale. » Très bien ! « Création d'un office central de lutte contre la fraude et la corruption au sein de la direction centrale de la police judiciaire. »

« Les banques françaises devront rendre publique chaque année la liste de toutes leurs filiales à l'étranger, la nature de leurs activités fournir des informations chiffrées (chiffre d'affaires, effectifs, résultats, impôt payé, aidés publiques reçues). » Très bien ! Mais il faut un truc au minimum Européen pour avoir la liste des filiales des filiales.

« Faire adopter au niveau européen des règles communes d'échange automatique d'informations fiscales. » Oui et plus…

A noter qu’une partie de ces mesures était dans le rapport Jospin (pdf).


Par exemple, Christian Jacob déclare : « L'opération de diversion continue. Le président de la République n'a toujours pas pris la mesure du scandale gouvernemental, de ce qui se passe avec l'affaire Cahuzac. Concrètement, il n'y a toujours pas de réponse sur l'instrumentalisation de l'administration fiscale, qui est le sujet aujourd'hui. » Quelle instrumentalisation ? Le problème vient de la connerie d’un Ministre qui a accepté de prendre un poste alors qu’il était en infraction avec la loi. Personne n’a instrumentalisé. Que voudrait-il faire ?

On attend le communiqué de presse de Jean-François Copé.

17 commentaires:

  1. Il faut bien satisfaire la foule ! Tout le monde s'empresse de vouloir être transparent, par exemple en divulguant leurs feuilles d'impositions. Puis on veut nous faire croire que ces feuilles sont honnêtes.

    Il nous faudrait un tyran comme en Grèce antique. Il serait en place pour faire le ménage pendant 6 mois !


    Bonne continuation :)

    RépondreSupprimer
  2. Un fait divers, une loi. Plus ça change, plus c'est la même chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus qu'un fait divers et ce n'est ni plus ni moins que la reprise d'éléments du rapport Jospin.

      Supprimer
    2. Et le tout sans surprise, triste ...

      Supprimer
    3. Je suis sûr que les partisans de l'Ex disaient à chaque fois que c'étaient que des faits divers.

      Le rapport Jospin il était enterré... Autant j'aime bien les zombies en règle général, là on a l'impression qu'on rebondit sur l'actualité.
      On navigue donc à vue. Plus ça change, bis repetitae.

      Supprimer
    4. C'est quand même plus qu'un fait divers. Léa République est bien ébranlée.

      Supprimer
  3. Ah oui Copé tiens! Que va t'il nous pondre...

    RépondreSupprimer
  4. guiano dit qu'il va abandonner la vie politique pour ne pas révéler ses secrets
    vous avez dit bizarre

    RépondreSupprimer
  5. ça se corse autour de la troïka "Me COPE-BESSIS" ...sur un arbre ...Meuh non !
    J'recommence : ça se corse auprès de Me JF COPE, sa soeur COPE-BESSIS et Maaaaaadame CAHUZAC, le GUD, Le PEN toussa toussa !
    J'ai quand même souvenance d'entreprises anciennement publiques qui se seraient fait verser des commissions sur des comptes à GUERNESEY !
    Ce fut la mode à une époque où la société ne respectait que les "gagneurs" !
    Et il me semble aussi me souvenir que Nicolas SARKOZY avait transféré tous ses comptes chez HSBC ! Je me trompe ?
    Il me semble que c'est lui qui a lancé la mode des crocs de boucher !
    Mais enfin, l'histoire nous parle aussi du collier de la reine ...
    El Camino a raison : "Repris de justice toi-même !"

    RépondreSupprimer
  6. la création d'une haute autorité ----> cool, des fonctionnaires en plus. Moi qui croyait qu'on cherchait à s'alléger de ce coté là !....

    RépondreSupprimer
  7. Cette fois, j'ai envie d'y croire ... Les attentes sont fortes ... Mais pour ce qui est de l'instrumentalisation de l'administration fiscale, encore faut-il le prouver.
    Bonne soirée !
    Thomas

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.