29 avril 2013

Douce Germanie...

Dans cette histoire de socialistes qui critiquent Angela Merkel ou l'Allemagne, la lecture du billet de Sarkofrance me laisse perplexe. Que Ayrault, Sapin et Valls fassent leur boulot de membres du Gouvernement est une chose encore que les propos de Valls envers le président de l'Assemblée Nationale me paraissent très durs... Et ce n'est pas souvent que je défends Bartolone, ici.

On a gueulé pendant la droite pendant cinq ans quand il prenaient pour exemple le fameux modèle Allemand... Je ne vais pas changer d'avis.

Sarkofrance a la bonne idée de rappeler certaines réalités...

« Le modèle allemand a ses limites, ses travers, ses horreurs. [,,,] il n'y a pas de salaire minimum. Environ 4 millions d'Allemands travaillent pour moins de 7 euros de l'heure. Les lois Hartz suivie de 8 années de "Merkelisme" ont achevé une flexibilisation du travail si efficace que les travailleurs pauvres sont légions.

La durée du temps du travail n'est pas plus élevée en Allemagne qu'en France. Le "plein emploi" outre-rhin se paye au prix d'un large travail partiel (22% en 2010, contre 13% en France), en hausse de 30% depuis 10 ans.

L'Allemagne compte davantage de pauvres que la France, soit 16% de sa population. Le niveau de vie moyen y est plus bas qu'en France.

Finalement, qu'importe le modèle allemand. Il n'est pas exportable en France. Le jeu est à somme nulle. L'Allemagne s'en sort parce que ces voisins perdent. »

Il convient de rappeler que c'est un type qui se prétendait de la gauche de là-bas qui a fait toutes les réformes qui ont rendu l'Allemagne ainsi.

La politique économique est parfois une histoire d'équilibre entre la précarité des salariés et le chômage. On ne peut pas non plus tolérer.

Sarkofrance a été gentil. Il n'a pas parlé de démographie.


10 commentaires:

  1. La notion de "plus pauvre qu'en France" doit être ramenée au pouvoir d'achat, c'est-à-dire tenir compte du coût de la vie: le prix des logements (à l'achat comme à la location)est la moitié de celui de la France, les frontaliers Français vont faire leurs courses alimentaires en Allemagne (c'était l'inverse jusqu'il y a dix ans), etc.

    RépondreSupprimer
  2. Ma "fille" par consentement mutuel a autrefois bossé en Allemagne (elle habitait des faubourgs de Strasbourg).

    Aujourd'hui elle a un job en France. Ce n'est pas terrible, mais elle s'en sort. Elle espère même beaucoup mieux, ses diplômes réussis.

    Pas sûr qu'une allemande s'en sorte aussi bien.

    RépondreSupprimer
  3. Ouais, c'est vrai ...

    Mais les allemands ont bloqué les loyers : j'ai des amis qui ont pu louer pour leur fille étudiante, un studio de 50m2 pour 450€ dans le centre historique de Munich ...

    Les allemands sont très attachés à leurs services publics qui n'ont jamais pris la forme d'entreprises publiques, vu leur organisation fédérale : mais ils ne se sont jamais laissés allumés comme nous qui avons fait de la SNCF un truc hermaphrodite qui te pompe 120€ pour aller à Montpellier si tu as un truc à y faire non programmé deux mois à l'avance : ta mère, ta grand-mère ou ton frangin malade par ex... tu casses la tirelire ! C'est honteux !
    En allemagne, rien de ça ! Pas non plus sur l'autoroute (et non ailleurs) de radar "pompe à fric" : la vitesse est libre en fonction des capacités de ta bagnole. Le conducteur y adapte sa conduite aux conditions de circulation : il n'y a pas plus d'accidents autoroutiers que chez nous !
    Pas non plus de délégation de SP pour les autoroutes qui aboutisse à faire que soit tu es un chacha : tu payes, en sus du carburant près de 70€ de péage pour 600km de route soit plus de 0,10€ le km (tu te rends compte le gain, vu le nombre de bagnoles/Jour ?) soit tu fais le "petit-train", le "colle-au-cul" ... dis comme tu voudras ! ... J'ai horreur de prétendus services publics par "délégation" qui criminalisent la pauvreté et/ou le cumul de jeunesse et de pauvreté, car les pauvres-vieux, ils n'ont plus cette moelle de passer le péage en force, ils restent chez eux, et ça, c'est contraire à un droit fondamental constitutionnellement protégé et qui est celui de pouvoir aller et venir.
    Voilà pourquoi je n'aime pas "taper" sur les allemands et le "modèle allemand" ! Il y a des choses à critiquer, comme chez nous.
    Je ne confonds pas l'Allemagne et la CDU !
    J'espère de toute mon âme que le SPD sera majoritaire aux prochaines élections.
    Plein de bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli et très éclairant commentaire.
      Merci donc.

      Supprimer
    2. Il y a quelque chose que vous oubliez, c'est que la France est un pays latin. Donc, tout ce qui peut fonctionner dans un pays du Nord, ne fonctionnera pas ici car le latin est malin et ne suit pas les règlements. Donc, cela ne peut marcher.

      Supprimer
    3. Il y a 40 ans avec ma pauvre Honda 600 je roulais sans problème à 120 Km/h. Aujourd'hui avec une voiture 3 ou 4 fois plus lourde et performante on vous cantonne à 90 Km/h sur exactement les mêmes routes. Cherchez l'erreur.

      Supprimer
  4. Les gens, la flemme de répondre à tout le monde. Toutes les comparaisons ne sont pas favorables toujours au même que ça soit l'Allemagne ou la France.

    RépondreSupprimer
  5. merci m'sieur. Je n'ai pas parlé, effectivement de démographie ;-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.