28 juillet 2013

La polémique idiote des vacances de Valérie Treirweiler



Sans doute vexés par la polémique autour du site web de Carla Bruni-Sarkozy qui a coûté plus de 400 000 euros aux contribuables, les imbéciles de droite ont lancé une polémique à propos de la compagne de François Hollande : elle est partie en vacances en Grèce sans Pépère. 

Premier angle d'attaque, mineur mais complètement crétin : elle est partie avec ses deux fils (deux de ses fils nous explique le site web de Morandini, toujours en pointe pour sortir des perles et des dépêches en urgence pour faire le buzz) mais sans lui. C'est mal. On ne sait pas pourquoi mais c'est mal. En 2013, en France, une femme ne peut pas partir une dizaine ou une quinzaine de jours sans homme mais avec les enfants issus d'une précédente relation ?

Deuxième angle d'attaque, encore plus con : elle aurait deux gardes du corps. Ah ! Bon ! Et si elle était restez en France, elle n'aurait pas eu de garde du corps ?

Troisième angle d'attaque, tout autant absurde : le coût des deux suites réservées (6 ou 800 euros chaque, selon les sources). Ces andouilles de polémistes à deux balles disent, sans le savoir, que c'est payé par l'Etat. A mon avis, ils mériteraient un procès en diffamation. 

Et quand bien même ce voyage aurait coûté 15000 euros, allez !, disons 20000, cela fait le 20ème du site de Carla Bruni et est amorti en trois mois par la baisse de sa propre rémunération, décidée par pépère quand il a pris le job. 

Lancer ce genre de polémique quelques jours après le rapport expliquant la baisse du budget de l'Elysée montre que les internautes proches de l'UMP n'ont pas grand chose entre les oreilles. 

Ce n'est pas grave, cela permettra à Valérie Trierweiler de faire un joli communiqué de presse expliquant qu'elle paye elle-même ses vacances. 

Merci à la presse people, aux twittos de droite,...

10 commentaires:

  1. Et merci a toi pour relayer ce type d'information ;).
    Boulet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais du virer ton commentaire mais il est trop con. Je t'explique : ce genre de billet, un dimanche soir, va être lu par 300 personnes. Morandini par des dizaines de milliers.

      Supprimer
  2. Ben, on l'attend le communiqué de la dame

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part, j'attends surtout d'arriver au bistro.

      Supprimer
  3. En fait, ce que font Bruni ou Trierweler, normalement on s'en branle, non... ?
    UN peu autant que les twittos de gauche qui ont relayé tout le mandat précédent les prout de Cécilia ou Carla... (pas de Bernadette, elle ne proute pas et Twitter n'existait pas autant).

    Franchement, taper sur la gauche et sur la présidence, y a bien autre chose que ça, tu as raison...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais quoi ? Les blogueurs politiques militants de droite enquillent les conneries, c'est à mourror de rire.

      Supprimer
  4. Mais en fait le problème, ce n'est pas tant que l'Etat lui paye ses vacances, mais plutôt la question de son statut :
    - Soit elle n'est pas la concubine du chef de l'Etat, et dans ce cas, il n'y a aucune raison que nous lui payons ses escapades.
    - Soit elle l'est, et ok pour lui payer, mais dans ce cas il y a un problème vis à vis du fisc pour le couple : comme tous les français qui vivent en concubinage, ils forment un ménage et sont donc tenus de déclarer leur patrimoine. Ce qui remettrait en cause la déclaration de patrimoine du candidat.

    On ne peut jouer sur tous les tableaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon pauvre ami tu es fou. Pour entretenir une polémique à deux balles, tu racontes n'importe quoi : quelle soit ou pas concubine, nous n'avons aucune raison de lui payer ses vacances.

      Supprimer
    2. Dans ce cas, nous n'avons aucun raison de lui payer son bureau à l'Elysée, ses collaborateurs, ses gardes du corps ....

      Supprimer
    3. Ta gueule connard. Les polémiques de tarés mal léchés ne m'intéressent pas. On n'avait au une raison de payer les mêmes choses pour les précédentes conjointes. Sauf la tradition et c'est très bien ainsi.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.