30 juillet 2013

Des réactionnaires en hollandie

Les sujets sociétaux nous ont bien occupés au cours du premier semestre, avec le mariage pour tous puis la mort de Clément Méric, l’incarcération de Nicolas,… Du coup, j’en ai fait des billets de blog. Didier Goux écrit ceci, dans son journal de juin (par ailleurs recommandé dans toutes les bonnes boulangeries), à mon sujet : « Il se passe, je crois, que Nicolas est de plus en plus mal à l'aise vis-à-vis de son soutien inconditionnel au régime actuel. Il s'y entête (et il n'a pas tort : le reniement au premier vent contraire n'a rien de spécialement glorieux), mais en même temps il est assez lucide pour voir que Hollande et sa bande de branquignols, non seulement se renient tous les jours, mais en plus vont droit dans le mur. Par compensation, il se rue sur le moindre sujet “sociétal” (mariage pour tous par exemple), le plus banal fait divers (une échauffourée entre voyous d'extrême droite et d'extrême gauche qui se termine par la mort de l'un d'eux), parce qu'il n'y a guère que dans ces domaines marginaux qu'il peut encore soutenir Hollande et sa clique, dans la mesure où ces sujets ne sont pas à l'épreuve des faits, mais relèvent de la pure jactance (en français d'aujourd'hui : du débat d'idées…). Il en remet une couche d'autant plus épaisse, et qui finit par devenir indigeste, qu'il voit arriver la question de la réforme des retraites, dont il sait bien – il l'a d'ailleurs dit – qu'elle va être particulièrement pénible pour les béats de l'hollandisme. »

Il commet quelques erreurs…

Par où commencer ?

Tout d’abord, Hollande et sa bande branguignols ne vont pas dans le mur. Ils ont fait un tout un paquet de réformes et la reprise économique arrive doucement. Je ne suis pas Madame Soleil mais je ne suis pas non plus une sorte de « décliniste » comme on en voit tant partout, des andouilles qui souhaitent que le gouvernement se casse la gueule pour prouver qu’ils avaient raison.

A force de polémiquer sur un tas de conneries, on voit peu le travail qui est fait. Peut-être que je ne fais pas assez mon job de blogueur de gouvernement. Par exemple, j’ai très peu parlé de la loi bancaire et de ces cent mesures. Je n’ai pas parlé du premier bilan semestriel de la BPI. Je ne fais pas mon job. Mais ce genre de billet n’intéresse pas les lecteurs.

Avec le gouvernement précédent, les annonces se succédaient mais le boulot ne suivait pas. Maintenant, c’est le contraire…

J’ai fait les critiques que j’avais à faire sur le gouvernement. Par exemple, de plus en plus le CICE me parait, disons, obscur… Pour ne pas dire une connerie. Effectivement, la réforme des retraites pourrait donner à jaser. Néanmoins, la piste d’une augmentation de la CSG semble se confirmer de jour en jour. Je suis partisan de l’imposition sur le revenu et la CSG est un impôt sur le revenu. Didier pourra vérifier en lisant les archives de mon blog.

Certains sujets n’intéressent pas les lecteurs. Par exemple, je peux bosser pendant deux heures sur la réforme territoriale ou le Grand Paris, le compteur de visites aimablement fourni par mon hébergeur montre qu’il y a environ 200 lecteurs. Un billet comme celui d’hier, à propos des vacances de Valérie Trierweiler finira vers 600. Mon dernier billet à propos de Brétigny est arrivé à 900.

Cela étant, ce n’est pas l’essentiel des propos de Didier, je crois.

Les sujets sociétaux

Didier manque singulièrement de recul ce qui est surprenant de sa part. Je vais prendre deux exemples : Brétigny et la « théorie du genre ». Je prends ce dernier parce que c’est le sujet du dernier billet d’Elooooody et parce que mes billets restent trollés longtemps après leur publication. Je prends l’autre parce qu’il est récent.

La théorie du genre : elle n’existe pas. Pourtant, les réactionnaires disent partout que la gauche va obliger son enseignement à l’école et nier les genres. Selon eux, les instits devraient expliquer aux enfants qu’ils pourront décider plus tard s’ils sont des garçons ou des filles. C’est évidemment une immense connerie qui prête à rire, ce que je fais volontiers avec des billets parodiques, mais il est particulièrement significatif de la vie politique française : les réactionnaires racontent n’importe quoi sur la gauche et pousse une droite au pouvoir, droite dont on voit tous les jours que la gestion est une catastrophe. Il y a dix ans, nous pouvions lutter avec l’Allemagne. Maintenant, nous sommes à la traine.

Et les responsables sont bien les électeurs de droite et ceux qui communiquent avec des bêtises. Mon billet de ce matin est encore un exemple puisque j’y parle d’un commentateur qui explique que le civisme et la morale sont des valeurs de droite. Dans les réseaux sociaux, le but des blogueurs est de rétablir certaines vérités.

Pourtant, la réforme territoriale aura bien plus d’impact sur la vie de tous les jours et le développement économique que les modifications qui seront faites dans les programmes scolaires pour éviter que les exercices de mathématiques commencent par « Maman va au marché et achète deux carottes à 5 francs et 3 courgette à 8 francs. Pendant ce temps, papa va chez Lidl pour acheter huit bouteilles de Côtes-du-rhône. Que vont-ils en faire ? ».

Brétigny : on le sait, des rumeurs sont parties pour dire que des jeunes des banlieues ont dépouillé des cadavres. Les réactionnaires auraient voulu qu’il soit établi que des hordes de jeune musulmans se sont précipité pour empêcher les services de sécurité et d’intervenir pour pouvoir dépouiller les victimes plus longtemps. Ce n’est pas la vérité. Ils ne peuvent pas répandre leur propagande et leur haine.

C’est ballot ! D’un autre côté, ils devraient plutôt faire des billets de blogs pour expliquer l’immigration et étudier les impacts de la présence de la droite et de la gauche au pouvoir, pour que l’on puisse rigoler. Dans cette étude, ils oublieront probablement que les sans-papiers sont employés… par des employeurs.

Avec Brétigny, ils se sont rendus ridicules. Avec les autres affaires aussi. Les gazés des manifs pour tous nous ont bien fait rire. Quand ils ont fait de Nicolas un martyr, on a bien rigolé aussi ! Ils étaient mignons, tous ces blogueurs réactionnaires.

A propos de Nicolas, embastillé suite à un contrôle de police, Didier reprend un de mes propos et dit qu’il a du mal à me le pardonner. Il a tort. J’ai seulement une phrase qui est mal branlée. Ce qu’il y a, c’est qu’on n’aurait jamais du parler du Nicolas en question qui a fait trois semaines de prison après deux refus d’obtempérer, le pauvre. Je connais des gens qui pensent que les 3 ou 500 connards qui ont foutu le bordel à Trappes devraient être punis, emprisonnés,… Je suis d’accord ! Augmentons les impôts en conséquence pour entretenir une caserne avec 2000 policiers dans chaque ville de banlieue. Et ça n’empêchera rien…

Les réactionnaires devraient oublier que le gouvernement n’est pas là pour leur faire plaisir. Si les ministres prennent des vacances trop longues, les blogueurs – je ne parle pas de Didier – vont immédiatement faire des billets pour les traiter de fainéants.

Pourtant, le boulot ne se fait pas uniquement par les ministres. Des gens travaillent. Tout prend du temps.

On sait très bien qu’on ne sortira du Sarkozysme en claquant des doigts. On a cinq ans pour ça.

Le plus drôle, pendant cette période, c'est quand Jacques Etienne s'est fâché avec moi et est venu me descendre en commentaires (non sans faire un billet pour dire qu'en réponse je l'avais insulté) parce que je n'étais pas d'accord avec lui, probablement à propos de l'affaire Méric.

Ce ne sont pas les blogueurs de gouvernement qui sont en difficulté, mais bien les blogueurs d'opposition, (des deux côtés), notamment chez les réacs qui, par définition, ne supportent pas que le monde évolue dans le sens qui n'est pas le leur et qui ne reconnait pas la légitimité des urnes quand la gauche gagne.

Pour en finir à propos des blogs, j'avais fait le calcul, mi juin : 70% des billets des blogs de droite militants sont consacrés à des sujets sociétaux contre 30% à gauche (un peu plus chez moi, mais comme je faisais 3 ou 4 billets par jours, ces derniers mois...).

Sur les 30%, vous enlevez les billets personnels, les critiques idiotes du gouvernement ("oh ! t'as vu ? le chômage il a augmenté à cause de ces cons ?" ou "ah ! la Trierweiler est partie en vacances en Grèce, c'est mal"), il ne reste plus aucun sujet de fond !

Didier, mettez donc vos blogueurs au boulot...

22 commentaires:

  1. Nos lecteurs ont rectifié d'eux même30 juillet, 2013 13:41

    Cédric ?

    RépondreSupprimer
  2. Eh ! oh ! Chuis pas président des blogueurs de droite, moi ! (Je ne suis même pas sûr d'en être un, de blogueur de droite, alors…)

    Pour le reste, si "nous" faisons davantage de billets "sociétaux", c'est parce que cela nous semble autrement plus important et fondamental que la simple politique, laquelle, de toute façon, est toujours réversible, annulable, etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'êtes pas un blogueur militant ! Donc il est normal que vous ne fassiez pas de billets "politique" autre que les sujets de société.

      Par contre, d'autres blogueurs pourraient s'en charger...

      Supprimer
    2. Quant aux ma bons réversibles : bof. Il serait plus simple d'abandonner le mariage pour tous que de supprimer la dette.

      Supprimer
  3. Et pas un billet de fond sur le commerce en centre ville de Loudéac qui périclite.
    Tout le monde s'en fout du petit commerce

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour... Je voulais juste préciser une chose, j'ai beaucoup regardé vos articles, et surtout par rapport a Brétigny: des jeunes sont bien venus créer des troubles et voler les secouristes, je tiens ma source d'un amis du devoir populaire qui était justement sur place pour dégager les blessés.

    bonne continuation en tout cas

    vm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le témoignage mais vous n'êtes que l'homme qu'a vu l'homme qu'à vu l'ours.

      Supprimer
    2. On ne peut pas être témoin direct de tout, sinon qui pourrait parler de la face cachée de la Lune ou de la vie d'Alexandre Dumas ?

      De tels actes ne doivent être ni excusés ni niés, ce serait insultant pour la majorité des habitants de banlieue qui ne sont pas des voyous.

      http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-bretigny-sur-orge-des-scenes-de-vol-et-de-caillassage-ont-bien-eu-lieu-18-07-2013-1706136_23.php

      http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2013/07/13/bretigny-sur-orge-un-spectacle-effroyable_3447222_3224.html

      Supprimer
    3. Citer le Point qui est à charge et le Monde qui ne dit rien. Bravo.

      Supprimer
    4. Le Monde ne dit rien ? Et ça : "une trentaine de jeunes venus des environs ont tenté de voler des effets des victimes, sacs, portables ou autres. Ils ont également caillassé les pompiers qui intervenaient. Puis ils ont été évacués hors du périmètre par les CRS. Les échauffourées se sont poursuivies encore quelques temps, avant de s'apaiser. "

      Le Point cite la DCCRS, donc un service de l'Etat.

      Supprimer
    5. Le Point ne cite rien à part un rapport non authentifié. Le Monde ne fait que reprendre la fausse information qui a tourné en boucle pendant deux heures.

      Maintenant vas donc chier ailleurs, connard.

      Supprimer
    6. Eh bé, il n'en faut pas beaucoup pour vous faire dérailler...
      OK, il ne s'est rien passé. Vous devriez donc signaler au Monde qu'une fausse info est en ligne sur leur site depuis deux semaines et le Point qu'il est en possession d'un faux.

      Supprimer
    7. Je l'ai dit au Point ! J'en ai fait un billet. Qunt au Monde, ils ont fait des articles pour démentir leurs informations. Ils auraient pu la virer mais il n'y a que des trous du cul pour rechercher de telles archives.

      Supprimer
    8. J'étais venu sur ce site sans a priori, sans jamais me départir de la plus élémentaire courtoisie, et je dois dire que je n'ai jamais vu un tel degré d'intolérance à la contradiction, même sur les sites les plus défouloirs. Avoir raison ou tort n'est pas le problème, on peut argumenter sans insulter.

      A ce stade, deux hypothèses : soit vous êtes en fait un militant UMP à la retraite qui cherche à ridiculiser les rares groupies de Pépère en les faisant passer pour des petits capos bornés. Et c''est le côté "casse-toi pauv con" qui vous aura trahi.

      Soit vous êtes bien ce que vous paraissez être et je vous plains sincèrement.

      Inutile de répondre, je suis déjà parti.

      Supprimer
    9. C'est toi qui est à plaindre. Tu continues à venir alors que tu te fais insulter.

      Supprimer
  5. Donc il y a aussi des feignasses à droite. C'est rassurant tout de même!
    Sinon, chez moi c'est pareil, mes derniers billets sur Trappes, le genre ou le Mariage pour Tous ont littéralement explosé les compteurs.
    Ceci dit, je crois que la réacosphère est en vacances car c'est bien calme en ce moment dans les commentaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs ça fait un bout de temps que je n'ai pas commenté chez toi. Depuis que tu as changé d'horaires...

      Supprimer
    2. Oui bah tu serais prié de mettre tes pendules à l'heure, il serait temps hein!

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.