02 juillet 2013

Le Grand Paris des territoires

Début juin, le Sénat a torpillé les dispositions relatives au Grand Paris dans le projet présenté par Marylise Lebranchu. Des élus imaginent d’autres dispositions, certains envisageant de « re-fusionner » les départements voisins de Paris avec la capitale. La plus grande confusion règne et ne compter pas sur moi pour vous aider à comprendre.

Le Sénateur Philippe Dallier a publié une tribune pour défendre ce projet dans le JDD. Il l’a reprend dans son blog. Ce projet semble une régression puisqu’il parait passer par la « destruction » des intercommunalités existantes et un retour à une structure colossale, le fameux département de la Seine, dans un schéma de fonctionnement parfaitement simpliste, avec Paris dirigeant la banlieue.

Voila donc peu de lecture…

Des élus ont signé une tribune « afin d'inviter les parlementaires à créer une métropole des territoires, solidaire, attractive et ouverte en Île-de-France. » Jean-Luc Laurent, quant à lui, publie un billet sur son blog. Je suis globalement d’accord avec eux.

11 commentaires:

  1. Ouiiii !!! Réhabilitons la Seine et la Seine-et-Oise ! Enfin un projet sainement réactionnaire !

    Dans la foulée, ressuscitons la Seine-Inférieure, la Loire-Inférieure, les Basses-Alpes, les Côtes-du-Nord, rendons l'Alsace et la Moselle aux Boches, et la Corse aux Génois, crénom de Dieu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crains que les premières chaleurs associées à l'alcool aient fait perdre la raison à Didier Goux

      Supprimer
    2. Si Didier Goux avait jamais eu de raison, ça se saurait !

      Supprimer
    3. Hé ho ! Faites pas chier. Je mange avec Guigou et Vedrine. Enfin, ils sont partis. Baiser ?

      Supprimer
    4. On fait pas chier, on babille entre nous.

      Supprimer
  2. Message d'Apo effacé par mégarde :

    Faudrait que je me fende d'une note ! ... Mais comme ça fait partie de mon taf, en fait, j'ai envie de vacances. Tu pourrais pas refaire ton billet à partir du 15 août, passke là, je sature !
    Plein de bises

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui me terrifie avec le personnel politique français, c'est qu'il s'ingénie à promouvoir des idées qui ont au moins un siècle. L'invention de la ville qui absorbe ses voisines l'une après l'autre est née en Angleterre au XIXème siècle avec le Grand Londres. Si cela a une certaine forme de pertinence sur le plan de l'aménagement des infrastructures de transport public, ça a des effets on ne peut plus désastreux sur le plan de la sécurité publique. Non seulement on multiplie les effets d'opportunité, parce que l'urbanisme n'intègre généralement pas ou pas assez la prévention situationnelle, mais l'entassement d'une population sur un espace urbain dense crée de manière mécanique de la tension.

    On sait que ça ne marche pas, mais on y va quand même. Pourtant, ce ne sont pas les exemples d'échecs, de par le monde, qui manquent. C'est assez effrayant de voir que ces gens ne considèrent la ville que sur le plan administratif et des structures. Car une ville, avant tout c'est un espace on ne peut plus humain avec sa dimension historique, son rythme propre, ses espaces de rencontre qui se sont naturellement créés. Toutes choses que les villes nouvelles se sont évertuées à créer artificiellement et qui sont de lamentables échecs. De même qu'on ne crée pas de lien social durable en inventant une fête des voisins, on ne crée pas une ville comme cela, surtout lorsqu'on confie le projet à des urbanistes modernes.

    Je serais maire d'une de ces villes qui risque d'être phagocytée par le projet, je me ferais sérieusement du mouron. Pour mémoire, lorsqu'il était question que les J.O. se passent à Paris (ouf, nous y avons échappé), il était prévu que le préfet de police de Paris ait la main sur tous les effectifs de police (PN, GN, PM) d’Île de France. En fonction des besoins, il aurait alors déshabillé les banlieues pour assurer la sécurité de la capitale ainsi que celle des principales voies d'accès. Si ce Grand Paris voit le jour, il est évident que cette disposition fera partie du projet.

    Si ça ne dérange personne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien pour ça que le projet initial du gouvernement me parait préférable au projet de cet élu où risquent de s'engouffrer tous non politiciens.

      Supprimer les collaborations entre villes, Ave une e belle de décision au niveau de la commune serait de la folie.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.