30 juillet 2013

De papy Voise à Manuel Valls

Moi, j'aime bien Manuel Valls. J'aime bien les endives au jambon aussi mais ça n'est pas le sujet de mon billet. J'aime bien Valls même s'il n'est pas gros, est bien habillé, a une jolie cravate et est bien coiffé. Récemment, un sondage est sorti : 70% des socialos le verraient bien premier ministre !

Automatiquement, les représentants de la vraie gauche certifiée, tamponnée,... ont rué dans les brancards.

Disons le calmement : ce sont des cons. Des nuisibles. Des néfastes. Des peine-à-jouir. Des moins que rien.

Des perdants.

Certes, Manuel Valls n'est pas très à gauche. Il n'a pas proposé le SMIC à 2600 euros, les retraites à 55 ans, l'interdiction des licenciements boursiers, le plafonnement des salaires des patrons à 4000 euros, la construction d'hôtel pour les Roms et l'ouverture complète des frontières avec une prime de 10000 euros pour les hommes venant avec au moins deux femmes voilées.

Il n'empêche que je vais être sérieux trente secondes. Dans mon précédent billet, je disais pour rigoler qu'il fallait être con pour être à droite quand on est pauvre. Un commentateur réactionnaire me répondait que même pauvre on pourrait être attaché à certaines valeurs de droite telles que le civisme, l'ordre, la morale,...

Mon sang ne fit qu'un tour ! Comment ? Ces valeurs ne seraient pas celles de mon camp ? Arg ! Je meurs.

Bon. Certes, l’ordre n’est pas la première de mes priorités. D’un autre côté, contrairement à DSK, je n’aime pas spécialement le bordel. Par contre, je suis un garçon plein de civisme et de morale.

On pensera ce qu’on voudra de Manuel Valls. Heureusement. Il n’empêche qu’il ne faut pas oublier les électeurs qui ont une certaine image de la gauche, une image de laxisme, probablement d’amoralité (mon dieu ! On autorise les garçons ou les filles à se marier entre eux !), peut-être d’incivisme, de laisser-faire,…

C’est mal.

Et il est temps de tourner la page, de changer cette image.

Et de revenir sur terre. Il y a des élections municipales dans quelques mois. Il est assez peu probable que des électeurs emmerdés par des camps de Roms votent pour nous si on ne fait rien. Et quand on n’aura plus le pouvoir, adieu redistribution, lutte contre les inégalités et tous ces trucs qui font que je suis à gauche…

En 2002, l’insécurité nous a foutu dehors pour 10 ans pour des raisons délirantes. Ne jetons pas quelques atouts dès maintenant.

Je préfère la fausse gauche à la vraie droite bien dure. Ca fait moins mal.

31 commentaires:

  1. tes trolls vont pouvoir se déchaîner

    RépondreSupprimer
  2. En quoi Manuel Valls serait un représentant de la fausse gauche ? Il n'est pas, pour moi, antinomique de vouloir faire vivre ensemble (je voulais écrire cohabiter mais ce serait un lapsus) les notions de sécurité et celles de luttes contre les inégalités. L'un aura du mal à aller sans l'autre (même si un étât ultra sécuritaire pourrait être très inégalitaire, l'inverse est plus compliqué).
    Je dis celà, mais je manque cruellement de culture sur la politique. J'essaie de comprendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a simplement des andouilles qui se font une image limitée de la gauche et ne connaissent pas les électeurs.

      Supprimer
  3. « Par contre, je suis un garçon plein de civisme et de morale. »

    Logique, puisque, au fond, vous êtes de droite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, le type de droite ne peut pas avoir de morale ni de sens civique en chiant sur la gueule de l'étranger.

      Supprimer
    2. Avec Didier, tout est possible.

      Supprimer
    3. je pense qu'au fond il est de gauche.

      Supprimer
    4. Voilà. C'est un progressiste.

      Supprimer
  4. Les électeurs emmerdés par les camps de Roms ne voteront JAMAIS pour la gauche. Il faut aller sur le terrain, discuter avec eux pour comprendre qu'ils sont à droite et même extrême droite. Ils aiment beaucoup Valls qui a repris dans son cabinet de nombreux membres de l'ancienne équipe de Gueant type Lambert ou Bauer. Mais ils ne voteront pour lui que s'il rejoint UMP ou FN . Donc bon boulot de Valls : non car il aurait pu montrer que l'on peut juguler l'arrivée des Roms en mettant en place des programmes qui leur permettraient le retour ou l'insertion mais c'est la répression qui a été préférée. Plus rapide et plus médiatique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aux municipales les électeurs votent pour la meilleure offre et en fonction de ce qu'ils voient...

      Supprimer
    2. C'est une plaisanterie n'est-ce pas ?

      Je vais prendre l'exemple de ma commune, socialiste, où le parti socialiste taper entre 52% et 60% selon les élections. Depuis pratiquement un an, la ville subit au sens littéral du terme la présence d'un campement rom d'environ 160 personnes. Et ce n'est pas le premier, depuis 2000, nous devons en être au sixième.

      Ce n'est pas un effet de manche que de dire que les électeurs sont emmerdés. Entre les déjections devant les habitations, quand ce n'est pas dans les jardins, les cambriolages, les vols en tous genres, quelques agressions crapuleuses et parfois sexuelles, l'odeur pestilentielle, les monceaux d'ordures pourrissant à l'air libre, même de gauche les gens sont excédés.

      La mairie, à son corps défendant est obligée de tout faire pour hâter l'expulsion car 2014 se profile à l'horizon et la côte de popularité de l'équipe en place en a pris un sérieux coup.

      C'est ballot, mais l'électeur de gauche n'aime pas se faire voler, n'aime pas voir ses enfants agressés pour un vol de portable, n'aime pas voir sa fille agressés par des ados roms en chaleur, n'aime pas vivre à côté d'une décharge.

      Quant à l'insertion, arrêtez donc de rêver. Après six siècles de présence dans leurs pays ils ne sont toujours pas intégrés, alors chez nous...

      Beati pauperes spiritu and all these kinds of things.

      Supprimer
    3. Je suppose que vous répondez à Sophia.

      Supprimer
    4. Si insalubrité il y a c'est que les services municipaux en charge du nettoyage n'ont font pas leur travail c'est donc la municipalité qui est en cause. Quant aux agressions ou vols attribués aux Roms vous apprendrez que pas très loin les parcmètres étaient continuellement vandalisés bien entendu les Roms étaient accusés sauf qu'après enquête il s'est avéré qu'ils n'étaient pas en cause mais qu'un policier faisait partis des vandales... Il n'y a pas plus de délinquants chez les Roms que dans d'autres communautés. Par contre ils sont plus souvent victimes de mafia qui les contraint à la mendicité ou à la prostitution. Etant les pestiférés de l'Europe il est difficile pour un Rom de dénoncer ses tortionnaires. L'insertion n'est pas un rêve, partout où elle a été mise en place c'est une réussite (surtout côté filles)Le grand problème c'est que les moyens offerts par l'Europe ne sont pas utilisés pour venir en aide aux Roms mais pour aider des "associations" qui sans cette manne seraient en difficulté. Sur le terrain nul ne les voit jamais mais pour passer à la caisse elles se retrouvent désignées d'office par des élus et c'est ainsi que l'on voit débarquer des novices qui n'ont pas la compétence ni l'expérience pour mettre en place des solutions efficaces.

      Supprimer
  5. Et sinon, dans votre titre, ce ne serait pas plutôt Papy VoiSe ?

    RépondreSupprimer
  6. J'ai même entendu Barbier (désolé) dire que les critiques des ténors de la droite tombait à plat sur le cas Valls. Ils sont mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais. Mais de la à écouter Barbier...

      Supprimer
    2. La droite mal avec Valls ? .... lol

      Supprimer
  7. Valls a le droit d’être du centre. Je vois juste un trés bon communiquant qui a de grandes chances de marquer énormément de point.

    Malheureusement, nous faisons le bilan sur les camps de Roms, les actions proposées ne sont toujours pas efficaces.

    C'est sur que pour certains il faut montrer l'autorité et la force du pouvoir. Néanmoins pour 20 000 roms, autant de médiatisation ca devient préoccupant. Heureusement que nous sommes pas limitrophe avec la Syrie ou le Mali dans ce cas là il aurait fallu construire un mur.

    Sur les sujets de la retraite, les licenciements, le SMIC, les 35heures, je ne trouve pas que les solutions proposées par Valls durant la primaire allaient améliorer notre société.
    J'ai l'impression qu'on nous ressort du réchauffé qui date des années 60.

    On peut attaquer sur sa droite et sur gauche mais on peut aussi faire preuve d'analyse pour pouvoir faire un bilan de l'année Valls.

    Pour moi c'est: trés compétent en communication, action moyenne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est à moitié d'accord mais que veux tu qu'il fasse comme action ? C'est comme pour tout, il fait du temps !

      Supprimer
    2. 20.000 officiellement recensés. Quid du chiffre noir ? Bien malin qui peut avancer une stimation sérieuse. Néanmoins, on peut penser, sans trop se tromper, que le chiffre réel du nombre de roms en France tourne autour du triple du chiffre officiel.

      Supprimer
    3. Déja mettre en avant une liste des communes qui ne respecte pas les règles au niveau des aires d'accueil.
      Comment peut on laisser Estrosi utiliser ce type de vocabulaire alors qu'il n'est pas en règle ?

      Puis au niveau des Roms regarder du coté de l'initiative de Montreuil , obliger les communes à accepter de scolariser les Roms dans de bonnes conditions !

      Après c'est sur que si on généralise qu'ils ne veulent pas d'intégrer propos de M; VALLS 15 mars 2013, on ne cherche pas trop de solutions et ca va pour moi à l'encontre des valeurs socialistes. C'est facile de généraliser. Les Roms comme les gens du voyage comme les musulmans ne dérogent pas à la règle du nombre de cons présent. La connerie n'a pas de couleurs de race de religions.

      Koltchak, ca doit etre un faux chiffre lol peut etre il en existe 10 000 qui sont rassemblés devant les centres commerciaux. Puis ils sont surement plus que les immigrés espagnols, polonais ou italiens lol.

      Supprimer
    4. Il faut d'abord savoir de quoi on parle. Les aires d'accueil ne concernent pas les roms mais les manouches, français de papiers.

      Pour le reste, visiblement vous ne maîtrisez pas non plus le sujet.

      Supprimer
    5. J'aime bien le "il faut savoir de quoi on parle,... vous ne maîtrisez pas non plus le sujet " ca permet de s'imposer sur l'autre et de montrer qu'on est un spécialiste, le tout faisant reculer fortement la discussion.

      Bonne soirée.

      Supprimer
    6. Ben si tu dis des conneries ...

      Supprimer
    7. Je n'y peux rien si vous mélangez tout. Les aires d'accueil ne concernent que les manouches pas les roms. Or jusqu'à preuve du contraire il n'est pas question des romanichels dans ce billet.

      Ensuite, vous parlez d'obliger les communes. Concept qui ne colle que peu avec celui, constitutionnel, de libre administration des collectivités territoriales.

      Enfin relisez-vous. Vos deux derniers paragraphes sont illisibles.

      Ceci dit, je pense connaître quelque peu le sujet, eu égard au fait que mon métier me met au contact quotidien de cette population. J'étais dans un campement pas plus tard que cet après-midi.

      Mais bon, je n'ai pas vos bons sentiments à peu de frais, ni votre aplomb.

      Supprimer
    8. Non, vous n'y pouvez rien et en plus vous allez dans des campements alors c'est sur vous connaissez bien ce sujet.Vous vivez au quotidien avec ces personnes.

      Grâce à tous ces arguments, on peut dire Koltchak est un expert.

      Si tu trouves normal que les communes n'inscrivent pas les enfants ROMS dans les écoles, c'est ton avis d'expert pas le mien.

      A lire pour avec une meilleure formation:
      Selon le préambule de la Constitution de 1946 « La nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L’organisation de l’enseignement public, gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’État ».

      Je reste dans les textes tout simplement.

      Supprimer
    9. La question n'est pas là ! Je n'ai jamais fait un billet sur les Roms, à part à la marge comme ici, parce que je n'y connais rien.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.