05 juillet 2013

Que les jérémiades cessent à droite !

Plus je lis les réactions indignées de personnalités, blogueurs, commentateurs, plus j'ai tendance à être indigné aussi. L'UMP a commis une erreur : elle n'a pas respecté la loi. Le Conseil Constitutionnel a rendu la seule décision qu'il pouvait prendre. 

On peut trouver la sanction démesurée : je le comprends. Mais la loi est la loi. 

Ce genre d'histoire risque de se multiplier mais c'est la seule manière que l'on pourra avoir pour que les électeurs reprennent confiance dans le personnel politique. Les jérémiades ne font que renforcer le sentiment du "tous pourris". 

L'UMP a fait une erreur technique. Elle peut communiquer sur le fait d'avoir fait une erreur. Tous ces gens qui disent que la sanction met en danger la démocratie me dérangent franchement : c'est la triche aux élections qui met la démocratie en danger. 

Si l'UMP nous fait le coup à chaque fois, le climat va être lamentable. Imaginez que Cahuzac soit des leurs. Ils auraient communiqué sur l'acharnement de la justice et de Mediapart. Le PS, pourtant, a pris les décisions qui s'imposent, notamment virer Cahuzac, et en paie les conséquences. Mais il assume. Et pourtant, il n'est pas en tort. Alors, l'UMP peut assumer, aussi. 

Elle a tous les torts : il saute aux yeux de tout le monde que Nicolas Sarkozy a fait une partie de la campagne aux frais du contribuable et il saute aux yeux de ceux en charge des vérifications que tous les charges liées au meeting de Villepinte n'ont pas été déclarées. 

Ils ont lancé une collecte pitoyable. 10 millions de personnes ont voté pour Nicolas Sarkozy au premier tour. Si 5% d'entre eux donne 30 euros, l'UMP récupère 15 millions. Avec les déductions fiscales, ça coûtera 10 millions aux contribuables... Les 5% n'auront donné que 10 euros. 

La liste des affaires n'est pas terminée. Des personnalités vont tomber, à gauche comme à droite. C'est ainsi. Et c'est la justice qui sortira renforcée. 

"Si j'étais militant socialiste, je verserais de l'argent à la souscription lancée par Jean-François Copé : même en combattant les idées de l'UMP, on ne peut pas supporter que ce parti meure, car notre démocratie a besoin d'une opposition crédible et solide" a déclaré Geoffrey Didier dans une interview au point.

Il faut arrêter de tenir ce genre de propos : tout le monde sait que si l'UMP est dans la merde, c'est parce que son comportement est lamentable depuis plusieurs mois voire plusieurs années. Ce n'est pas à cause des socialistes qu'il n'y a pas d'opposition crédible. Les socialistes ont déjà assez de mal à assurer leur propre crédibilité. 

C'est à l'UMP de se mettre en ordre de marche pour assurer une opposition crédible. Qu'elle se remette à faire de la politique et qu'elle arrête de faire des magouilles. 

Enfin, quand je vois tous ces sympathisants de droite qui attendent avec impatience le retour de Nicolas Sarkozy, je vais leur rappeler qu'ils disaient il y a un an que la victoire de François Hollande était liée plus au rejet de Sarkozy qu'à la personnalité d'Hollande. 

Le rappeler maintenant est grotesque. J'aimerais bien que l'opposition se construise autour d'un projet politique : au moins, on pourrait avoir des discussions intéressantes dans les blogs. 

Enfin, pour être en paix avec leur conscience, il serait temps qu'ils reconnaissent que l'ex a peut-être un gros charisme mais est un fort mauvais gestionnaire et a tenu une politique calamiteuse. Les résultats sont là. Vous pourrez vous consoler en vous disant qu'il a subi la crise et que ça ne va pas mieux depuis. Ce n'est pas la solution : il a quand même échoué. Rappeler un type qui a fait perdre autant à la France. 

Mettez-vous au boulot et arrêtez de mettre toutes vos erreurs sur le dos des institutions, dont la justice. 

Sinon, les quatre ans vont être longs.

Et on jugera Hollande au bout des cinq ans : de toute manière, depuis de Gaulle, aucun Président sortant n'a été réélu hors phase de cohabitation. 


N.B. : je ne savais pas comment commencer ce billet. Merci à Custinda :
http://www.365mots.com/2013/07/comptes-de-campagne-de-sarkozy-rejetes-faut-il-sen-rejouir/


Envoyé de mon iPhone

9 commentaires:

  1. C'est exactement le billet que j'écrivais dans ma tête ce matin en partant au boulot !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! C'est toi ! Signe donc avec ton ancien pseudo, ma mémoire a des limites...

      Supprimer
  2. Sur le climat lamentable, je pense que ceux que tu soutiens sont également très bien et qu'au moment de délivrer les médailles, ils auront une belle cagnotte.

    Sinon je partage quand même ton sentiment sur ces attaques du conseil constitutionnel.
    Même si je pense que justement le climat actuel est propice à suspicion, et que c'est justement un problème que n'a pas résolu le pouvoir... Je crains que le mur des cons soit au final un Epad pour Hollande, c'est à dire le départ de quelque chose qu'il n'a pas bien géré au départ, et qui sera mis à son débit au final. Comme une sorte de sentiment diffus dans une partie de la société que plus rien n'est équitable...
    Je mélange peut être des choses, mais je crains que ce sentiment soit une vérité aujourd'hui. Sentiment ne voulant pas dire vérité non plus...

    Quant à Hollande, il sera logé à la même enseigne que Sarkozy. Jugé tous les jours par Twitter, les sondages, les chaines infos continues, et une opinion imaitrisable. 4 ans sera long en effet, pas uniquement à cause de l'UMP. A cause de tout...

    Période spéciale en tous cas. Qui ne me met pas particulièrement à l'aise, parce que le légaliste gaulliste que je suis est géné par cette mise en cause d'une institution que j'ai envie de considérer comme immuable.
    Mais période spéciale parce que je crains que la suite ne soit pas marrante du tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te réponds en diagonale (je me comprends).

      Premier paragraphe : pas d'accord mais pas grave.

      Mur des cons et Epad : tu fais erreur je crois. Tout le monde (hors observateurs comme nous) s'en foutent sauf que les gens ont très bien compris que Sarko avait essayé de recaser son fils. Alors que le mur des cons, personne n'y associe le pouvoir. Les juges sont de gauche ? La belle affaire...

      Les quatre ans seront longs ? Peut-être. Je me rappelle de cette époque où les blogs d'oppositions parlaient réellement de projets politiques ou d'analyse des chiffres, de l'économie,... On parlait de ce qu'il fallait faire et tout ça. Seuls les blogs de gauche (et je n'ai pas dit que tu as un blog de droite, tu n'es pas un blogueur politique) discutent du fond. Tiens ! J'ai encore fait deux billets à propos de la réforme territoriale cette semaine. Quel blog de droite fait un tel boulot ?

      Je pose une question et je vais y répondre : Koltchak, le "pire" réac (il est royaliste). Il a encore vrai billet sur la police, mercredi je crois. Avec du fond. C'est d'ailleurs assez rigolo, un des types avec lequel je devrais être le plus en opposition a une vision de la police proche de ce qui était fait sous Jospin. Et en plus il connait réellement le dossier.

      Le légaliste gaulliste que tu es devrait gueuler contre ceux qui remettent en cause l'institution et dire : reprenons nous, les gars.

      Supprimer
  3. L'UMP s'est comportée d'une façon arrogante, pensant que le pouvoir lui était acquis et qu'elle serait là au moins deux décennies !

    Elle n'a que ce qu'elle mérite !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.